Le Soudan au risque d'une crise humanitaire majeure

7 novembre 2003

La région du Grand Darfour, dans l'ouest du Soudan pourrait connaître la crise humanitaire la plus grave depuis 1988, alerte l'agence de l'ONU chargée de la coordination des affaires humanitaires qui réclame un financement d'urgence.

Le nombre de personnes déplacées continue de croître depuis l'escalade du conflit armé dans la région, en février 2003 et 500 000 à 600 000 personnes récemment déplacées vivent au Nord, Sud et Ouest du Darfour, indique le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) dans un communiqué publié aujourd'hui.

L'agence souligne également que l'accès à la région même à des fins humanitaires demeure inégal en raison de restrictions dans les autorisations de déplacement.

« Une clause humanitaire devrait être ajoutée à l'accord de paix actuellement négocié, permettant un accès sans restrictions à toutes les populations vulnérables, et prévoyant la protection des bénéficiaires et du personnel humanitaire », a indiqué le Coordinateur humanitaire dans la région, Mukesh Kapila.

Le 15 septembre, l'ONU a annoncé la mise en place d'« Initiative spéciale du Grand Darfour », un plan d'aide humanitaire de 22,8 millions de dollars.

« Un financement d'urgence est nécessaire », affirme OCHA qui souligne que le nombre de personnes déplacées au Soudan, estimé à 4 millions d'individus, est le plus élevé au monde.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.