Le Président du Soudan informe l'ONU de son intention de permettre l'accès au Darfour

10 février 2004

Le Président de la République du Soudan vient de prendre l'engagement de permettre l'accès aux populations civiles touchées par le conflit dans la région de Darfour, indique le Bureau de la coordination humanitaire de l'ONU.

La lettre reçue aujourd'hui par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA) « représente une avancée dans la mesure où depuis des mois nous avons été empêchés d'accéder aux civils déplacés au cours d'une des pires situations d'urgence en Afrique », a déclaré le Coordonnateur des secours d'urgence et chef d'OCHA, Jan Egeland.

« Les populations du Darfour ont subi une crise humanitaire massive », a indiqué M. Egeland qui parle de statistiques effroyables à propos des 3 millions de personnes directement touchées par le conflit et des 110 000 réfugiés au Tchad, un nombre qui a pratiquement doublé au cours des trois derniers mois, indique un communiqué d'OCHA diffusé aujourd'hui.

« Nous devons nous assurer que cette évolution positive se traduise dans les faits », a déclaré Jan Egeland, ajoutant que la communauté humanitaire de l'ONU se tenait prête à profiter de la possibilité qui lui était offerte d'accroître son aide dans le Darfour. »

Depuis que les affrontements ont repris, il y a un an, entre groupes rebelles, milices et forces gouvernementales dans le Darfour, une région qui couvre environ un cinquième du Soudan, l'ONU n'a cessé de recevoir des informations sur des raids effectués contre la population civile. Au cours de ces attaques, les villages sont pillés et incendiés, des tueries de masse se produisent ainsi que des enlèvements, indique également le communiqué.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.