Le rapport arabe sur le développement humain publié par l´ONU appelle à un renforcement de l´éducation et du dialogue

20 octobre 2003

Les pays arabes doivent combler «l'écart croissant de connaissances» en investissant de manière significative dans l'éducation et en encourageant un débat intellectuel ouvert, indique le rapport arabe sur le développement humain pour l'année 2003, publié aujourd'hui par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Selon le "Rapport arabe sur le développement humain 2003" (RADH 2003), les États arabes devraient encourager une plus grande interaction avec d'autres pays, cultures et régions du monde. « L'ouverture, l'interaction, l'assimilation, l'absorption, la révision, la critique et l'examen ne peuvent que stimuler la production de connaissances créatives au sein des sociétés du Monde arabe », est-il indiqué.

Les analyses détaillées figurant dans le rapport portent sur l'état actuel de l'éducation, de la recherche scientifique, des médias, de l'édition, de la culture y compris de la religion, du patrimoine intellectuel et de la langue arabe, et d'autres éléments de construction d'une « société du savoir » dans le monde arabe. Au total, près de quarante auteurs et trente conseillers et réviseurs - hommes et femmes du monde académique, de l'intelligentsia, de la société civile, des médias et des secteurs public et privé - ont été impliqués dans la préparation du rapport, à la fois descriptif et normatif, qui comprend des recommandations audacieuses.

Rédigé au cours d'une période d'intenses conflits et de tension politique dans la région, le rapport signale « l'impact direct et indirect sur le développement humain dans le monde arabe des derniers évènements sur le plan international et régional, y compris l´occupation de l'Iraq, la réoccupation par Israël des villes palestiniennes, ainsi que les restrictions des libertés civiles imposées au nom de la lutte contre le terrorisme aussi bien en Occident que dans le monde arabe ».

Le rapport RADH 2003 est le deuxième d'une série de quatre rapports prévus qui aborderont aussi les questions de libertés et d'institutions politiques, l'absence de parité entre les sexes et l'autonomisation des femmes au sein des 22 États arabes. Le premier rapport (RADH 2002), publié l'an dernier, souligne les principaux défis en termes de développement que doit relever le monde arabe à l'aube du troisième millénaire. Cette année, le rapport examine plus profondément l'une des principales questions soulevées par le rapport de l'an dernier, à savoir la construction d'une « société du savoir » viable dans le monde arabe.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.