L´édification d´un mur de séparation par Israël, au centre du débat de la session extraordinaire de l´Assemblée générale de l´ONU

L´édification d´un mur de séparation par Israël, au centre du débat de la session extraordinaire de l´Assemblée générale de l´ONU

L´Assemblée générale des Nations Unies a repris aujourd´hui sa dixième session extraordinaire d'urgence sur les mesures illégales prises par Israël dans les territoires palestiniens occupés, convoquée principalement par les Etats arabes en réaction au véto des Etats-Unis au projet de résolution du Conseil de sécurité qui demandait, la semaine dernière, l'arrêt de l'édification par Israël du mur de séparation et son démantèlement.

L´Assemblée générale des Nations Unies a repris aujourd´hui sa dixième session extraordinaire d'urgence sur les mesures illégales prises par Israël dans les territoires palestiniens occupés, convoquée principalement par les Etats arabes en réaction au véto des Etats-Unis au projet de résolution du Conseil de sécurité qui demandait, la semaine dernière, l'arrêt de l'édification par Israël du mur de séparation et son démantèlement.

Rejeté par le Conseil de sécurité en raison du véto des Etats-Unis, le projet de résolution - présenté par la Guinée, la Malaisie, le Pakistan et la Syrie - reconnaissait que « la construction par Israël, puissance occupante, d'un mur dans les territoires occupés qui s'écarte de la ligne d'armistice de 1949 est illégale au regard des dispositions pertinentes du droit international, qu'elle doit être interrompue et qu'il faut inverser le processus ».

A l´issue du vote, les Etats-Unis avaient expliqué la semaine dernière au Conseil de sécurité qu´ils s´étaient opposé à l´adoption dudit projet en raison de son manque d´équilibre. Dix membres du Conseil avaient voté en faveur de son adoption et quatre autres s´étaient abstenus - le Royaume-Uni, la Bulgarie, le Cameroun et l'Allemagne.

L´Assemblée générale des Nations Unies a suspendu en fin d´après-midi sa session extraordinaire d'urgence en annonçant qu´elle reprendrait demain son débat sur la question des mesures illégales prises par Israël. La dernière session d´urgence de l´Assemblée sur cette question avait eu lieu le 9 septembre 2003.