L'envoyé de l'ONU plaide pour que des ressources suffisantes soient affectées à la stabilisation du Libéria

16 septembre 2003

L'envoyé de l'ONU au Libéria qui réclame 15 000 soldats de la paix et 900 policiers pour sécuriser le pays, a lancé aujourd'hui devant le Conseil un appel à la communauté internationale, lui demandant de fournir les ressources et le personnel nécessaire.

L'envoyé de l'ONU au Libéria qui réclame 15 000 soldats de la paix et 900 policiers pour sécuriser le pays, a lancé aujourd'hui devant le Conseil un appel à la communauté internationale, lui demandant de fournir les ressources et le personnel nécessaires.

« Donnez-nous le mandat et les moyens et je vous assure que nous ferons ce qui est juste et bien », a affirmé le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour le Libéria, Jacques Paul Klein, lors d'une réunion publique du Conseil de sécurité.

Présentant le premier rapport de Kofi Annan depuis que le Conseil a autorisé le mois dernier le déploiement d'une force multinationale et s'est déclaré prêt à créer une force de stabilisation de l'ONU pour lui succéder, M. Klein a plaidé pour obtenir du Conseil une force « crédible, bien entraînée et bien équipée » ainsi que « un financement adéquat et assuré ».

Cet effort, qui requiert « des solutions radicales, engagées et audacieuses », est nécessaire pour ressusciter un pays « pris en otage par des voyous drogués et armés » qui ont détruit l'Etat et plongé la région dans le chaos, a déclaré le représentant.

« Il y a des raisons d'espérer », a-t-il affirmé, ajoutant que « des progrès sont possibles mais cela coûtera cher et sera difficile et frustrant. »

Il a indiqué avoir l'intention, si le Conseil approuvait le mandat de la force de stabilisation, de demander la tenue d'une conférence des donateurs internationaux de façon à trouver le financement nécessaire pour aider un pays ou les trois quarts de la population se situent en dessous du seuil de la pauvreté et où 85% d'entre elle est sans emploi.

Dans son rapport, le Secrétaire général de l'ONU demande au Conseil d'autoriser le déploiement d'une opération de maintien de la paix pluridimensionnelle, nommée Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL). Elle aurait pour mandat d'appuyer le gouvernement de transition mis en place dans le cadre du récent accord de paix, d'assurer la sécurité, d'aider au retour des réfugiés, à la démobilisation et aux réformes civiles dont, entre autres, la tenue d'élections démocratiques d'ici à octobre 2005.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.