Accord conclu sur le commandement de l'armée, indique la Mission de l'ONU en R.D. du Congo

30 juin 2003

Un des obstacles à la mise en oeuvre des accords de paix en République démocratique du Congo (RDC) a été levé dimanche avec la signature d'un accord entre le gouvernement et les groupes rebelles sur le partage des responsabilités au sein de l'armée, indique la Mission de l'ONU sur place qui se félicite de cette avancée.

Un des obstacles à la mise en oeuvre des accords de paix en République démocratique du Congo (RDC) a été levé dimanche avec la signature d'un accord entre le gouvernement et les groupes rebelles sur le partage des responsabilités au sein de l'armée, indique la Mission de l'ONU sur place qui se félicite de cette avancée.

Dans son rapport du 27 mai sur la situation en RDC, Kofi Annan soulignait que, malgré des négociations quotidiennes sur la structure et la distribution des postes au sein du haut commandement de l'armée congolaise intégrée, aucun progrès n'était enregistré, les parties campant sur leurs positions.

La question a pourtant fini par se régler. Avec plus d'un mois de retard sur la date fixée par la Commission de suivi des accords de paix, le Gouvernement de la RDC et les deux principaux groupes rebelles, le Rassemblement congolais pour la démocratie-Goma (RCD-Goma) et le Mouvement de libération congolais (MLC) ont signé, hier, le Mémorandum sur le partage des responsabilités au sein du Haut Commandement de l'Armée nationale pendant la transition.

« C'est un pas considérable qui vient d'être franchi en vue du démarrage effectif de la transition », a estimé le Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour la République Démocratique du Congo et chef de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (MONUC), M. Namanga Ngongi.

M. Ngongi, dont c'était aujourd'hui le dernier jour à ses fonctions de Représentant spécial et chef de la MONUC, a souhaité que « la même attitude et la même détermination prévalent pour assurer une transition pacifique devant conduire à des élections libres, transparentes et démocratiques. »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.