Le mandat de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo reconduit d'un mois

26 juin 2003

Déplorant la poursuite des hostilités dans la partie orientale de la République démocratique du Congo, en particulier dans la province du Nord-Kivu, le Conseil de sécurité a décidé ce matin de prolonger d'un mois le mandat de la Mission de l'ONU dans ce pays.

Réaffirmant qu'il était prêt à soutenir le processus de paix et de réconciliation nationale, il a décidé à l'unanimité de prolonger d'un mois le mandat de la Mission d'observation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC), dans sa forme actuelle, jusqu'au 30 juillet prochain.

Le Conseil a également pris note du dernier rapport spécial du Secrétaire général sur la MONUC. Dans ce document, Kofi Annan attirait l'attention sur la poursuite des combats dans l'Ituri et les Kivus et l'ampleur des violations des droits de l'homme qui s'y produisaient.

Jugeant que le pays se trouvait "à une période charnière entre la paix et la guerre", il demandait que l'effectif autorisé de la MONUC soit porté à 10 800 hommes, dans le cadre d'un mandat renforcé, qu'une « Force neutre » chargée d'assurer la sécurité à Kinshasa soit mise en place et qu'une brigade qui pourrait compter jusqu'à 3 800 éléments soit déployée dans l'Ituri. Il recommandait également d'instaurer un embargo sur les armes dans l'Ituri et le Kivu, les provinces du Nord-Est et de l'Est considérées comme particulièrement instables.

L'effectif autorisé de la MONUC avait été porté de 5 537 à 8 700 hommes le 4 décembre 2002.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.