Poursuite des pourparlers en vue d'un accord global pour le Libéria

19 juin 2003

Après qu'un cessez-le-feu ait été signé, mardi dernier, entre le Gouvernement du Libéria et les deux principaux groupes rebelles, l'ONU indique aujourd'hui que les discussions se poursuivent à Accra, au Ghana, où les participants élaborent un accord à long terme visant à mettre en place une administration de transition.

Les réunions d'Accra auxquelles participent le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Libéria, Abou Moussa, des médiateurs ouest-africains et des représentants des deux principaux groupes rebelles, les Libériens unis pour la réconciliation et la démocratie (LURD) et le Mouvement pour la démocratie au Libéria (MODEL), s'inscrivent dans le prolongement de l'accord de cessez-le-feu en douze points signé le 17 juin entre les autorités libériennes, les LURD et le MODEL.

L'accord prévoyait en effet que les pourparlers devaient reprendre le plus rapidement possible de façon à parvenir à un accord plus large incluant toutes les parties au conflit et débouchant sur la constitution d'un gouvernement de transition « qui n'inclurait par le Président Taylor. »

Parallèlement, l'Equipe conjointe de vérification conduite par la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) est d'ores et déjà constituée et pourra commencer à travailler ce week-end. Elle est chargée de vérifier les positions actuelles des différentes forces en présence.

Des accrochages ont été signalés hier entre les forces gouvernementales et les troupes des Lurd aux abords de la capitale tandis que des agences de l'ONU font état de manifestations de joie dans les rues de la ville à l'annonce du cessez-le-feu et du soulagement des agences humanitaires qui sont désormais en mesure d'apporter leur aide à la population de Monrovia et ailleurs dans le pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.