R.D. du Congo : de nouveaux combats à Bunia avant l'arrivée de la totalité de la Force

9 juin 2003

De nouveaux affrontements se sont produits pendant le week-end à Bunia, dans le Nord-Est de la République démocratique du Congo (RDC) augmentant encore le nombre des victimes alors que l'avant-garde de la Force multinationale intérimaire autorisée par l'ONU instaure des patrouilles entre l'aéroport et la ville de Bunia en attendant le déploiement imminent de la totalité de la Force.

La Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (MONUC) indique que selon des informations non vérifiées, au moins quatre personnes ont été tuées et six blessées lors de l'attaque lancée au petit matin, samedi, par environ 500 miliciens lendus qui cherchaient à reprendre le contrôle de positions récemment perdues au profit des milices rivales hémas. Après plusieurs heures de combat, l'attaque a été repoussée par les Hémas. La MONUC redoute que les pertes soient en réalité beaucoup plus élevées que celle initialement rapportées.

Un nouvel afflux de population a cherché refuge dans l'enceinte de la Mission de l'ONU, venant s'ajouter aux 14 000 personnes déplacées qui se trouvent toujours dans les deux camps placés sous la protection de la MONUC. Toutefois, dès la fin des combats, la plupart des nouveaux arrivants sont retournés chez eux.

L'avant-garde de la Force multinationale intérimaire, composée de troupes françaises, a instauré des patrouilles entre l'aéroport et le centre de Bunia. Le reste des troupes sera déployé dans les jours qui viennent avec pour mission de rétablir l'ordre après que des semaines de conflits aient coûté la vie, dans le seul secteur de Bunia, à plus de 400 personnes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.