Le Chef de l'agence de l'ONU contre le sida loue le leadership de George Bush dans la lutte contre cette maladie

28 mai 2003

Lors de la cérémonie de signature du projet de loi affectant 15 milliards de dollars à la prévention et au traitement du sida, qui se déroulait hier à Washington, le Chef du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) a loué le président américain George Bush pour avoir fait preuve d'un leadership décisif dans le domaine de la lutte contre le sida.

« Les Etats-Unis ont reconnu que le sida menaçait de façon significative le développement et la stabilité du monde et ont pris acte de cela en engageant d'importantes nouvelles ressources », a déclaré, le Directeur exécutif d'ONUSIDA, Peter Piot, lors de la cérémonie de signature, hier, du Global Aid Act par George Bush.

Les fonds seront investis dans un programme complet de prévention et de traitement qui pourrait éviter 7 millions de nouvelles infections et soigner au moins 2 millions de personnes en utilisant des médicaments reconnus pour leur efficacité. Ce programme prévoit aussi la fourniture de soins à des millions de patients atteints par la maladie ainsi que des orphelins dont les parents sont morts du sida. Les pays dans lesquels il sera mis en place sont l'Afrique du Sud, le Botswana, la Côte d'Ivoire, l'Éthiopie, le Guayana, Haïti, le Kenya, le Mozambique, la Namibie, le Nigéria, l'Ouganda, le Rwanda, la Tanzanie et la Zambie.

«Avec la signature de ce projet de loi, le monde a fait un pas de plus dans son effort pour apporter une réponse qui soit à la mesure du problème. Mais la route est encore longue », a déclaré hier Peter Piot.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.