Kofi Annan propose un nouveau plan de paix pour le Sahara occidental et deux mois de prolongation pour la Mission de l'ONU

27 mai 2003

Le Secrétaire général propose de prolonger de deux mois le mandat de la Mission de l'ONU au Sahara occidental de façon à laisser le temps au Conseil de sécurité d'étudier le nouveau plan de paix rédigé par son Envoyé dans la région.

« Je considère que ce plan de paix constitue un projet juste et équilibré de solution politique de la question du Sahara occidental, qui accorde à chaque protagoniste une partie, mais peut-être pas la totalité, de ce qu'il veut », indique Kofi Annan, à propos du texte mis au point par son Envoyé dans la région, dont les dispositions sont décrites dans un rapport publié aujourd'hui.

Ce plan, précise le rapport, incorpore des éléments du projet d'accord-cadre acceptés par le Maroc ainsi que des éléments du plan de règlement et des Accords de Houston acceptés par les deux parties et favorisés par le Front POLISARIO. Après une période de transition d'une durée maximum de cinq ans pendant laquelle il y aurait division des responsabilités entre les parties, un référendum d'autodétermination serait organisé.

Une des nouveautés introduites par le projet présenté consiste à proposer aux participants au référendum de choisir entre les options déjà envisagées, à savoir l'indépendance ou l'intégration au Maroc, auxquelles s'ajouterait une troisième voie, l'autonomie.

« Après plus de 11 années et près de 500 millions de dollars de contributions mises en recouvrement, il faudrait admettre que le Conseil de sécurité ne résoudra pas le problème du Sahara occidental sans demander soit à l'une des parties, soit aux deux, de faire quelque chose qu'elles ne seraient autrement nullement disposées à faire », indique le rapport.

Le Conseil devrait se saisir de cette question mercredi après-midi.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.