L'Agence de l'ONU pour la santé aidera la Tanzanie à produire des anti-paludéens

5 mai 2003

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué aujourd'hui son intention de soutenir techniquement la mise en production par la Tanzanie d'un médicament à base de plantes réputé pour avoir le taux le plus élevé de succès dans le traitement du paludisme.

En favorisant l'arrivée sur le marché d'un anti-paludéen moins onéreux, elle espère le rendre accessible à ceux qui en ont le plus besoin.

L'Artemisia Annua, une plante médicinale cultivée sur les plateaux du Sud et du Nord du pays, est actuellement exportée vers l'Europe où elle est transformée. Les anti-paludéens qui en dérivent sont alors renvoyés en Afrique et vendus à des prix excédant les moyens financiers d'une grande partie de la population.

Produire ces médicaments localement permettrait de faire passer le prix d'une dose de 6 à 7 dollars actuellement à 2 dollars, indique l'OMS.

Des experts du bureau régional de l'agence ont conclu à la viabilité du projet en raison notamment du taux de concentration de la matière active dans la variété locale de l'Artemisa Annua 14 à 15 fois plus élevés que dans les variétés que l'on trouve en Chine ou en Thaïlande. Par ailleurs, le dihydro-artemisinine est le seul médicament anti-paludéen pour lequel le Plasmodium falciparum responsable de cette forme mortelle de paludisme n'a pas développé de résistance.

Le responsable régional de l'OMS, Ebrahim Samba, juge "excitantes" les perspectives qu'ouvre ce projet notamment au regard des vies épargnées alors que le paludisme tue un million de personnes chaque année et que 90% de ces décès se produisent en Afrique. Il précise que l'OMS aidera à mettre en place le contrôle scientifique et technique permettant de garantir la qualité de la production.

L'Agence internationale de développement canadienne financera, à hauteur de 6,5 millions de dollars sur cinq ans, les efforts de l'OMS visant à renforcer les systèmes traditionnels de santé pour le contrôle et la prévention du paludisme en Afrique.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.