Le Conseil de Sécurité n'est saisi à ce jour d'aucune demande de levées des sanctions contre l'Iraq, indique son président

Le Conseil de Sécurité n'est saisi à ce jour d'aucune demande de levées des sanctions contre l'Iraq, indique son président

Président du Conseil, Adolfo Aguilar Zinser
Même si des résolutions sur l'Iraq suscitent déjà "d'intenses discussions", le Conseil de sécurité n'est saisi d'aucune demande de levée des sanctions. "Il est toutefois possible que cela se produise la semaine prochaine", a indiqué aujourd'hui son Président.

Même si des résolutions sur l'Iraq suscitent déjà "d'intenses discussions", le Conseil de sécurité n'est saisi d'aucune demande de levée des sanctions. "Mais il est possible que cela se produise la semaine prochaine", a indiqué aujourd'hui son Président.

"Des discussions déjà extrêmement intenses sont en cours et vont se poursuivre pendant le week-end", a déclaré aujourd'hui l'ambassadeur du Mexique, Adolfo Aguilar Zinser, qui occupe le présidence tournante du Conseil pendant le mois d'avril.

Il est prévu que le Conseil tienne des consultations informelles mardi, a-t-il précisé. Deux séances sont prévues. L'une d'elles sur les armes de destruction massive à laquelle participera le chef des inspecteurs de l'ONU, Hans Blix, l'autre consacrée au Programme de l'ONU "Pétrole contre nourriture" en présence du responsable du Programme, Benon Sevan.

"Il est possible que la question des sanctions soit posée à ce moment-là", a ajouté M. Zinser. "Le Conseil sera alors en mesure d'y répondre."

Le Président des Etats-Unis a déclaré, plus tôt dans la semaine, que son pays demanderait la levée des sanctions imposées à l'Iraq après la guerre déclenchée, en 1991, à la suite de l'invasion du Koweit.