Côte d'Ivoire: malgré les progrès réalisés, le Conseil de sécurité s'inquiète de la persistance de la violence

16 avril 2003
Le président du Conseil,  M. Aguilar Zinser

Bien que satisfait des progrès réalisés dans la mise en place d'un nouveau gouvernement en Côte d'Ivoire, le Conseil de sécurité a appelé à la cessation immédiate des violences qui portent atteinte au processus de paix et de réconciliation dans le pays.

Bien que satisfait des progrès réalisés dans la mise en place d'un nouveau gouvernement en Côte d'Ivoire, le Conseil de sécurité a appelé à la cessation immédiate des violences qui portent atteinte au processus de paix et de réconciliation dans le pays.

"Les membres du Conseil ont exprimé leurs préoccupations face aux récentes violations du cessez-le-feu et demandent aux parties de respecter leurs engagements", a indiqué mardi le Président du Conseil pour avril, l'Ambassadeur mexicain Adolfo Aguilar Zinser, dans une déclaration à la presse. "Le Conseil a particulièrement regretté le recours aux mercenaires et autres forces étrangères, ainsi qu'aux recrutements forcés, y compris d'enfants, et demandé aux parties de s'interdire de recourir à de telles pratiques." a-t-il poursuivi.

Le président du Conseil a également indiqué que ses collègues avaient invité à respecter les droits de l'homme et le droit humanitaire international et à continuer de faire progresser le processus de paix de Linas-Marcoussis.

Par ailleurs, le Conseil a également pris note avec satisfaction de la déclaration faite le 11 avril par le Président ivoirien Laurent Gbagbo et exprimé son soutien au comité de surveillance établi par le nouvel accord de paix.

"Les membres du Conseil ont rappelé leurs intentions de se rendre bientôt en Afrique de l'Ouest et en particulier en Côte d'Ivoire", a conclu M. Zinser.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.