La défense des droits de l'homme en Iraq est plus nécessaire que jamais, selon un expert de l'ONU

1 avril 2003

Même s'il peut sembler inapproprié de parler du futur pendant que des gens se font tuer, il est crucial que l'ONU redouble d'efforts pour garantir les libertés fondamentales du peuple iraquien, a déclaré l'expert de l'ONU en matière de droits de l'homme en Iraq, Andreas Mavrommatis, lors de la séance d'ouverture de la Commission des droits de l'homme de l'ONU consacrée à cette question.

Même s'il peut sembler inapproprié de parler du futur pendant que des gens se font tuer, il est crucial que l'ONU redouble d'efforts pour garantir les libertés fondamentales du peuple iraquien, a déclaré l'expert en matière de droits de l'homme en Iraq, Andreas Mavrommatis, lors de la séance d'ouverture de la Commission des droits de l'homme de l'ONU consacrée à cette question.

Le Rapporteur spécial a estimé qu'un tel objectif supposait un effort de promotion important de l'ONU en faveur des droits de l'homme en Iraq, de façon à mettre le pays en complète conformité avec les normes internationales en la matière.

Se faisant écho aux propos du Secrétaire général de l'ONU qui a demandé aux parties de respecter le droit international et de protéger les civils des conséquences de la guerre, M. Mavrommatis a indiqué son intention de continuer à etudier les allégations de violations graves de droits de l'homme en Iraq, notamment dans la recherche des prisonniers de guerre koweïtiens ou des autres personnes disparues lors de l'invasion iraquienne du Koweït de 1991.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.