Les dirigeants chypriotes grecs et turcs acceptent l'invitation du Secrétaire général de se revoir le 10 mars à La Haye

28 février 2003
Kofi Annan et les dirigeants chypriotes

Les dirigeants chypriotes grecs et turcs ont accepté l'invitation du Secrétaire général de l'ONU de se revoir le 10 mars à La Haye. Ce rendez-vous devrait leur permettre en effet de donner leur réponse définitive au plan de paix de l'ONU, ouvrant la voie à l'adhésion d'une île réunifiée à l'Union européenne (UE).

"J'ai prié les dirigeants des deux communautés de Chypre de venir à La Haye disposés à me dire s'ils acceptent ou pas de s'engager par écrit à soumettre l'accord de paix à deux référendums séparés et simultanés le 30 mars, afin de parvenir à un règlement global de cette question", a précisé le Secrétaire général avant de quitter l'île.

M. Annan, qui s'est entretenu aujourd'hui plus d'une heure avec le nouveau chef de la communauté chypriote grecque, Tassos Papadopoulos, ainsi qu'avec le chef sortant, Glefcos Clerides, et le chef de la communauté chypriote turque, Rauf Denktash, s'est déclaré satisfait des résultats de ses pourparlers d'une semaine en Grèce, en Turquie et à Chypre.

Qualifiant le plan de règlement de "juste et équitable", le Secrétaire général M. Annan a exhorté les responsables politiques de l'île à l'examiner soigneusement. "Certes, il s'agit des résultats d'un compromis, mais j'invite toutes les parties intéressées à saisir cette occasion avant qu'il ne soit trop tard", a-t-il lancé.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.