Après trois jours d'interruption, le HCR reprend partiellement ses opérations en Côte d'Ivoire

31 janvier 2003

L'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a repris aujourd'hui la plupart de ses opérations en Côte d'Ivoire après trois jours d'interruption consécutifs aux violentes manifestations qui se sont déroulées à Abidjan et dans d'autres régions du pays apres la signature des accords de paix de Paris.

Selon un porte-parole du HCR, depuis la reprise partielle des activités mercredi, près de 235 réfugiés libériens ont été transportés depuis Tabou, en Côte d'Ivoire, vers le Libéria. "300 autres personnes doivent franchir la frontière aujourd'hui, ce qui fait au total 1 400 réfugiés rapatriés depuis le 17 janvier", a précisé le porte-parole, avant d'ajouter que 1 700 autres attendent d'être rapatriés dans la région de Tabou.

Le porte-parole a également exprimé sa préoccupation face aux menaces qui pèsent sur les réfugiés dans certaines régions du pays et fait part de la volonté des réfugiés libériens d'être ramenés au plus vite chez eux.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.