Défis persistants en Afghanistan malgré de remarquables progrès

31 janvier 2003

L'Envoyé spécial du Secrétaire général en Afghanistan a indiqué aujourd'hui au Conseil de sécurité que ce pays se heurtait toujours à de sérieux problemes en matière de paix et de sécurité, malgré des progrès remarquables réalisés en 2002.

L'Envoyé spécial du Secrétaire général en Afghanistan a indiqué aujourd'hui au Conseil de sécurité que ce pays se heurtait toujours à de sérieux problèmes en matière de paix et de sécurité, malgré des progrès réalisés en 2002.

Evoquant la réconciliation nationale, M. Lakhdar Brahimi a jugé que la finalisation, en 2003, du projet de constitution serait une étape importante. Il a regretté que trop d' Afghans se sentent encore exclus des transformations politiques et a prôné une ouverture politique pour éviter que ceux qui se sentent exclus ne soient tentés de saper le processus de paix.

Il a également appelé la communauté internationale à soutenir le Gouvernement afghan dans ses efforts de consolidation de sa légitimité en soutenant les programmes de reconstruction et de redressement économique, seuls à même de rétablir la confiance.

Parmi les progrès, M. Brahimi a souligné, entre autres, la signature par les généraux Dostum et Atta d'un accord en mai 2002, qui a permis de réduire les tensions dans le nord malgré la reprise des conflits dans les provinces de Faryab et de Dar-i-Souf.

S'agissant du processus électoral et constitutionnel, le Représentant spécial a annoncé que, aux termes d'un calendrier défini le 27 janvier dernier par la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) et la Commission constitutionnelle, le projet préliminaire de constitution devrait être achevé d'ici le mois de mars 2003. M. Brahimi a défini les futures élections de juin 2004, prévues conformément à l'Accord de Bonn, comme une étape importante vers le renforcement de la légitimité du Gouvernement afghan.

Concernant la reconstruction économique, il a salué la mise en place du Programme d'assistance de transition à l'Afghanistan (PATA) résultant de la réunion du Groupe de soutien à l'Afghanistan qui s'est tenue à Oslo en décembre dernier.

En conclusion, M. Brahimi a souligné que le succès du processus de paix, de reconstruction et de développement de l'Afghanistan dépend de l'engagement continu du peuple afghan en ce domaine, soutenu par les efforts de la communauté internationale. Il a tout particulièrement attiré l'attention sur les forces toujours actives qui, si elles ne sont pas maîtrisées, peuvent porter atteinte aux progrès significatifs réalisés au cours de l'année dernière.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.