Des examens révèlent que la poudre blanche adressée par courrier au siège de l'ONU à Chypre n'est pas dangereuse

Des examens révèlent que la poudre blanche adressée par courrier au siège de l'ONU à Chypre n'est pas dangereuse

Des examens approfondis de la substance blanche adressée par courrier aux bureaux de la Mission de l'ONU à Chypre n'ont révélé aucun danger. C'est ce qu'a affirmé aujourd'hui un porte-parole de l'Organisation.

Hier, le bureau du Conseiller spécial du Secrétaire général pour la question chypriote, Alvaro de Soto, avait reçu un colis de l'étranger contenant une poudre blanche suspecte.

Cette découverte avait incité les services de sécurité à changer le lieu de la réunion entre MM. Clerides et Denktash, respectivement chefs des communautés chypriotes grecque et turque, qui s'est finalement déroulée au Palais Ledra, immeuble de l'ONU situé dans la zone qui sépare nord et sud de Nicosie.

Aujourd'hui, le personnel de l'ONU a été autorisé à retourner au travail et les réunions prévues des comités techniques pourront avoir normalement lieu au Centre des Conférences de Nicosie.