L'ONU: la détérioration de l'environnement entrave les efforts de reconstruction en Afghanistan

29 janvier 2003

Le Programme de l'ONU pour l'environnement (PNUE) affirme que la détérioration de l'environnement provoquée par une vingtaine d'années de conflit en Afghanistan entrave les efforts de reconstruction du pays.

Le Programme de l'ONU pour l'environnement (PNUE) (site en anglais) affirme que la dégradation de l'environnement provoquée par une vingtaine d'années de conflit en Afghanistan entrave les efforts de reconstruction du pays.

Dans un rapport (en anglais) rendu public aujourd'hui, le PNUE détaille la manière dont la guerre a déraillé les efforts de gestion et les politiques de conservation de l'environnement, a contribué à la destruction de l'infrastructure, enrayé la production agricole et forcé les populations vers les villes qui n'étaient pas équipées pour les accueillir.

"A l'heure actuelle, les 80% de la population afghane qui vivent dans les zones rurales ont vu leur principales ressources naturelles - l'eau d'irrigation, les arbres fruitiers et le mazout, disparaître en une génération. Par ailleurs, dans les zones urbaines, 12% seulement de la population a accès à l'eau potable", constate le directeur de la PNUE, Klaus Toepfer.

Dans ces conditions, le rapport estime que tout effort de reconstruction du pays doit nécessairement inclure un volet de restauration écologique.

L'enquête sur l'environnement a été menée l'an dernier par une équipe d'une vingtaine d'experts afghans et autres, qui ont visité 38 sites urbains dans quatre villes et 35 zones rurales.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.