Le chef de la Commission d'inspection de l'ONU réaffirme que les équipes d'inspecteurs pourront se rendre "n'importe où, n'importe quand"

25 novembre 2002
Hans Blix s'adresse à la presse

Le chef de la Commission de contrôle, de vérification et d'inspection de l'ONU (CCVINU), Hans Blix, a réaffirmé ce soir à la presse que les équipes d'inspecteurs pourraient se rendre "n'importe où, n'importe quand".

Parlant aux journalistes à l'issue d'une séance de consultations avec le Conseil de sécurité, M. Blix a indiqué qu'il n'excluait pas, si nécessaire, la possibilité d'une augmentation du nombre d'inspecteurs de l'ONU en Iraq, prévoyant qu'une centaine d'entre eux seraient à pied d'oeuvre d'ici à Noël.

M. Blix a par ailleurs affirmé que la CCVINU se réserverait le droit de demander l'ouverture d'autres centres d'inspection en Iraq, outre ceux de Bagdad et de Mossoul.

Pour sa part, l'Ambassadeur de Chine, pays qui préside le Conseil au mois de novembre, a déclaré à la presse qu'à l'issue des consultations, les membres du Conseil estimaient que tout allait bien jusqu'à présent, mais qu'ils attendaient des preuves tangibles de la pleine coopération des autorités iraquiennes.

Plus tôt dans l'après-midi, à l'occasion de consultations à huis clos avec les membres du Conseil, M. Blix avait déjà assuré ses interlocuteurs qu'aucun site ne serait jugé hors limite aux opérations d'inspection menées par l'ONU. Ces opérations devraient démarrer mercredi.

image

Retransmission

de la conférence de presse*

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.