Côte d'Ivoire: le responsable de l'ONU aux droits de l'homme s'inquiète des violations dans ce pays

11 novembre 2002

Affirmant que certaines violations du droit humanitaire pourraient faire l'objet d'enquêtes judiciaires en Côte d'Ivoire, le Haut Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme a exprimé sa profonde inquiétude devant la multiplication du nombre d'exécutions sommaires, de détentions arbitraires, d'enlèvements et de cas de torture dans ce pays.

Affirmant que certaines violations du droit humanitaire pourraient faire l'objet d'enquêtes judiciaires en Côte d'Ivoire, le Haut Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme a exprimé sa profonde inquiétude devant la multiplication du nombre d'exécutions sommaires, de détentions arbitraires, d'enlèvements et de cas de torture dans ce pays.

Dans une déclaration, Sergio Vieira de Mello a rappelé qu'il avait adressé un courrier le 15 octobre au Président ivoirien Laurent Gbagbo pour souligner qu'il incombait aux autorités d'Abidjan de mettre fin à ces agissements et d'appréhender les auteurs de ces violations.

M. de Mello a également exhorté le Gouvernement ivoirien à ouvrir sans tarder des enquêtes indépendantes sur les cas de violations et demandé aux parties de mettre fin à la violence pour rétablir un climat propice à la réconciliation nationale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.