Le responsable des droits de l'homme à l'ONU demande la protection des civils en Côte d'Ivoire

16 octobre 2002

Le responsable des droits de l'homme à l'ONU, Sergio Vieira de Mello, a lancé un appel urgent aux autorités et groupes armés ivoiriens pour qu'ils se conforment au droit international en matière de protection des populations civiles.

Le responsable des droits de l'homme à l'ONU, Sergio Vieira de Mello, a lancé un appel urgent aux autorités et groupes armés ivoiriens pour qu'ils se conforment au droit international en maitère de protection des populations civiles.

Dans un communiqué publié aujourd'hui à Genève, M. de Mello rappelle les nombreux cas d'infractions graves au respect des droits de l'homme commises depuis le coup d'Etat manqué du 19 septembre, parmi lesquels des exécutions sommaires, des détentions arbitraires, des destructions de propriété et de biens privés, et des attaques pour raisons raciales. Ces délits sont passibles de peines devant la justice nationale ou la Cour pénale internationale, souligne-t-il.

Le communiqué précise par ailleurs que, de l'avis du Haut Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, seuls la médiation et le dialogue entre tous les éléments de la société ivoirienne pourront contribuer à la fin du conflit dans ce pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.