Le responsable de l'ONU aux droits de l'homme dénonce l'intensification de la violence en Côte d'Ivoire

7 février 2003
Sergio Vieira de Mello

Le Haut Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme a exprimé aujourd'hui sa profonde préoccupation devant l'intensification de la violence en Côte d'Ivoire, condamnant en particulier la propagande diffusée par certains médias officiels, qui incite à la guerre, à la haine et à la xénophobie.

M. Sergio Vieira de Mello a par ailleurs rappelé à toutes les parties que les graves violations des droits de l'homme étaient passibles de lourdes peines et s'est proposé de recommander au Secrétaire général de saisir le Conseil de sécurité si de tels actes étaient commis.

Pour sa part, Carolyn McAskie, Envoyée humanitaire de l'ONU pour la crise en Côte d'Ivoire, vient d'achever une tournée de quelques jours au Ghana, au Burkina Faso, au Libéria et en Guinée, afin d'évaluer personnellement les effets de la crise ivoirienne sur les pays limitrophes. "La communauté internationale a beaucoup de travail à faire pour aider, et cette aide devrait être généreuse", a-t-elle déclaré à son retour à Abidjan.

A New York, Albert Tevoedjre (Bénin), a été nommé aujourd'hui Envoyé spécial du Secrétaire général pour la Côte d'Ivoire. Il devrait prendre ses nouvelles fonctions mardi à Abidjan.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.