Kofi Annan affirme que la croissance économique n'est pas la panacée des problèmes de la planète

28 octobre 2002

Bien que la croissance économique ait permis à des millions d'habitants de la planète d'améliorer leur niveau de vie, elle n'est pas la panacée des maux de notre temps. C'est ce qu'affirme le secrétaire général de l'ONU dans un message adressé aux participants à une conférence internationale qui se tient dans les Emirats arabes unis.

Bien que la croissance économique ait permis à des millions d'habitants de la planète d'améliorer leur niveau de vie, elle n'est pas la panacée des maux de notre temps. C'est ce qu'affirme le secrétaire général de l'ONU dans un message adressé aux participants à une conférence internationale qui se tient dans les Emirats arabes unis.

"Pour aller de l'avant, il nous faut disposer non seulement de réseaux pour la croissance, mais aussi de réseaux pour le développement, un développement équilibré qui prenne en compte tous les aspects sociaux, culturels et politiques de notre temps" a déclaré M. Annan dans le message envoyé au Forum pour la stratégie qui se tient actuellement à Dubaï, et qui réunit des représentants d'un grand nombre d'associations du secteur privé et public du monde entier.

Soulignant l'importance du progrès social, le secrétaire général fait valoir que des personnes en bonne santé et instruites "étaient dans une meilleure position de contribuer à la prospérité et aux avancées des sociétés dans lesquelles elles évoluent" que les couches marginalisées et désavantagées de la société.

Il a également rappelé que sans une action internationale concertée dans la réalisation des grands objectifs de la Déclaration du Millénaire de l'ONU, comme l'éducation primaire universelle et l'égalité des sexes, "le développement ne pourrait pas prendre racine et la croissance économique être durable".

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.