L'ex-Présidente bosno-serbe passe un accord avec le TPIY pour plaider coupable de certaines accusations

2 octobre 2002

L'ex-Présidente bosno-serbe Biljana Plavsic a passé un accord avec le Tribunal pénal international de l'ONU pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) dans le cadre duquel elle s'engage à reconnaître certaines accusations portées contre elle par le tribunal.

L'ex-Présidente bosno-serbe Biljana Plavsic a passé un accord avec le Tribunal pénal international de l'ONU pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) dans le cadre duquel elle s'engage à reconnaître certaines accusations portées contre elle par le tribunal.

"En acceptant la responsabilité pour ses crimes et en exprimant ses remords, Mme. Plavsic espère offrir une consolation aux victimes innocentes, musulmanes, croates ou serbes, de la guerre en Bosnie-Herzégovine", affirme un communiqué de presse publié par son avocat.

Selon l'acte d'inculpation, Mme. Plavsic est accusée de huit crimes de guerrre en tant que membre de la direction du Parti démocratique serbe de Bosnie-Herzégovine et de proche associée de Radovan Karadzic et de Momcilo Krajisnik.

Mme. Plavsic a également occupé les fonctions de Présidente de la prétendue République serbe de Bosnie-Herzégovine au début des années 1990.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.