Asie-Pacifique: Une étude de l'ONU montre les effets d'un développement qui a négligé l'environnement

30 août 2002

Les pays de l'Asie et du Pacifique paient un prix élevé pour leur approche consistant à produire maintenant et à ne se préoccuper que plus tard des effets sur l'environnement. Selon une nouvelle étude de l'ONU, cette politique a entraîné de graves conséquences écologiques, telles que la disparition d'une grande partie des forêts, une dégradation générale des terres et une forte augmentation de la pollution.

Cette étude intitulée Environmental Governance for Sustainable Development in Asia and the Pacific (en anglais), a été menée conjointement par la Commission économique et sociale de l'ONU pour l'Asie et le Pacifique (CESAP) (en anglais) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Le rapport soutient que les pays asiatiques n'ont pas réussi à intégrer efficacement les préoccupations du développement durable dans les décisions politiques nationales, ce qui a entraîné une détérioration marquée des conditions environnementales dans la région.

Prenant la parole devant les délégués du Sommet mondial sur le développement durable, à Johannesburg (Afrique du Sud), le secrétaire général de la CESAP, Kim Hak-Su, a déclaré qu'en dépit de l'introduction de normes et de règlements, plusieurs pays de la région ne sont pas parvenus à améliorer leur environnement en raison d'un manque de politiques intégrées et d'approches coordonnées.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.