Un rapport de l'ONU signale les progrès environnementaux de l'Amérique du Nord et ses modes de consommation “non viables”

15 août 2002

Un rapport de l'ONU souligne les progrès réalisés depuis 30 ans par les États-Unis et le Canada en matière d'environnement, pour réduire la pollution des eaux et protéger la couche d'ozone, par exemple. Mais un style de vie basé sur la mobilité et les produits jetables a sapé les progrès en matière d'utilisation efficace des ressources, déplore le document, qui signale que la consommation annuelle d'essence d'un Nord-Américain est de neuf fois supérieure à la moyenne mondiale.

Intitulé “North America's Environment: A Thirty-Year State of the Environment and Policy Retrospective”, ce rapport du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), publié hier, invite l'Amérique du Nord à utiliser des automobiles consommant moins d'essence et à favoriser un développement urbain permettant de maîtriser la croissance du nombre des véhicules, selon un communiqué du PNUE.

Le rapport décrit plusieurs réussites de la région, notamment en ce qui concerne la quasi-disparition des chlorofluorocarbones (CFC) afin de protéger la couche d'ozone, la réduction considérable des pluies acides, la baisse importante du niveau de pollution des Grands Lacs, ainsi que l'augmentation des parcs et zones protégées.

Par contre, signale également le rapport, la consommation d'énergie dans la région a augmenté de 31 pour cent entre 1972 et 1997, anéantissant les progrès de la lutte anti-pollution de l'air en raison du nombre croissant d'automobiles et de l'augmentation du nombre de kilomètres parcourus.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.