Une étude de l'ONU identifie une eau impure comme la cause principale de la mortalité infantile en Asie

14 août 2002

Un rapport publié aujourd'hui par la Commission économique de l'ONU pour l'Asie (en vue du Sommet de Johannesburg, qui débutera le 26 août) révèle qu'une eau polluée et des installations sanitaires insuffisantes constituent les deux principales causes de mortalité infantile en Asie. Davantage d'enfants ont péri de ces deux causes dans le monde que le bilan des victimes de l'ensemble des guerres ayant eu lieu depuis la Seconde Guerre mondiale, y affirme-t-on.

Le document en question, intitulé “State of the Environment in Asia and the Pacific, 2000”, a été publié conjointement par la Commission économique et sociale de l'ONU pour l'Asie et le Pacifique (CESAP) et la Banque asiatique de développement. Selon un communiqué, l'étude attribue surtout la pauvre qualité et les quantités insuffisantes de l'eau potable en Asie et dans le Pacifique aux facteurs suivants: l'augmentation de la population, l'urbanisation, le développement économique et l'inadéquation des législations en vigueur en matière de planification, de gestion des ressources en eau et de coordination.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.