Le commandant de la MINUSIL en mission d'évaluation à la frontière entre le Libéria et la Sierra Leone

29 mai 2002

Le commandant de la Mission de l'ONU en Sierra Leone (MINUSIL), le général Daniel Opande, s'est rendu hier dans la région frontalière entre le Libéria et la Sierra Leone pour mesurer l'impact de l'arrivée de réfugiés libériens dans le pays voisin.

Les réfugiés ont raconté qu'ils avaient quitté leurs foyers après avoir été prévenus de l'imminence d'une attaque des troupes rebelles. Ils ont également précisé qu'ils ont été contraints de payer les soldats libériens pour avoir le droit de se réfugier en Sierra Leone.

Selon la MINUSIL, un peu plus de 100 réfugiés libériens arrivent tous les jours en Sierra Leone.

Le général Opandé s'est également rendu du côté libérien de la frontière où il s'est entretenu avec le ministre de la défense du pays. Il a demandé aux autorités libériennes de surveiller la frontière pour empêcher toute attaque lancée contre les villages sierra-léonais à partir du Libéria. "La paix dans un des pays de l'Union du fleuve Mano sans la paix dans les autres, ce n'est pas la paix du tout", a-t-il souligné.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.