Le Conseil de sécurité entame un débat sur la dissolution de la mission d'enquête au Moyen-Orient

Le Conseil de sécurité entame un débat sur la dissolution de la mission d'enquête au Moyen-Orient

media:entermedia_image:0fac89b8-cb2f-4e2f-b35b-35646abf9940
Au lendemain de la décision du secrétaire général de dissoudre la mission d'enquête qu'il se proposait d'envoyer au Moyen-Orient, le Conseil de sécurité a entamé cet après-midi un débat sur la question.

Dans sa déclaration, l'observateur de Palestine, Nasser Al-Kidwa, a critiqué la décision du Gouvernement israélien de ne pas collaborer avec la mission du secrétaire général, affirmant qu'une telle position confirmait les allégations que des crimes de guerre avaient bien été commis contre les populations palestiniennes du camp de Djénine.

Pour sa part, l'ambassadeur d'Israël, Yehuda Lancry, a affirmé que les informations publiées dans la presse internationale avaient confirmé qu'il n'y a pas eu de massacres à Djénine, mais "de violents affrontements entre soldats israéliens et terroristes palestiniens". M. Lancry a par ailleurs invité le Conseil à se demander pourquoi les massacres de civils israéliens ne méritaient pas la considération de la communauté internationale.

Plus d'une vingtaine d'orateurs devaient prendre la parole lors de ce débat.