Un détenu bosno-croate purgera sa peine en Espagne

Un détenu bosno-croate purgera sa peine en Espagne

Vladimir Santic, un détenu bosno-croate condamné à 18 ans de prison par le Tribunal pénal international de l'ONU (TPI) pour l'ex-Yougoslavie, a été transféré hier en Espagne pour y purger le restant de sa peine dans le cadre de l'accord conclu par ce pays avec le TPI.

L'Espagne est le septième Etat membre de l'ONU qui autorise les condamnés du conflit yougoslave à purger leurs peines dans ses prisons. Les autres pays sont l'Italie, la Finlande, la Norvège, la Suède, l'Autriche et la France.

M. Santic, qui est détenu à La Haye depuis 1997, a été condamné entre autre pour crimes contre l'humanité et violations des lois en temps de guerre, commis en 1992 et 1993 pendant la guerre en Bosnie-Herzégovine.