Une étude de l'ONU confirme de faibles doses de contamination radioactive en Serbie et au Monténegro

27 mars 2002

Une étude publiée aujourd'hui par le Programme de l'ONU pour l'environnement (PNUE) confirme qu'il y a eu de faibles doses de contamination radioactive sur cinq des six sites de Serbie et du Monténegro qui ont été la cible de munitions à uranium appauvri lors des bombardements aériens de l'OTAN de 1999.

Selon le PNUE, le taux de concentration très bas de la contamination ne pose pas de risque immédiat de pollution radioactive ou toxique; l'agence se préoccupe toutefois des dangers de contamination souterraine que pourraient poser à l'avenir les bouts des explosifs enfouis dans la terre.

Cette nouvelle enquête a été menée par 14 experts en octobre et novembre dernier.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.