Kofi Annan exhorte les dirigeants israéliens et palestiniens à reculer du bord de l'abîme

27 mars 2002

Dans un discours prononcé ce matin à la séance d'ouverture du Sommet des pays membres de la Ligue arabe qui se tient à Beyrouth, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a une nouvelle fois exhorté MM. Sharon et Arafat à faire reculer leurs peuples respectifs du bord de l'abîme.

"Il n'y a pas de conflit actuel dans le monde dont le règlement soit aussi important pour la paix internationale que le conflit israélo-palestinien", a affirmé le secrétaire général, incitant les deux parties à faire preuve de courage politique et de mobilisation pour "combler le fossé qui existe entre notre vision de paix et la réalité du conflit présent".

M. Annan a également invité les participants au Sommet à exprimer leur soutien aux récentes propositions saoudiennes comme moyen de rapprochement des positions israéliennes et palestiniennes.

Il a en outre lancé un appel aux dirigeants arabes pour qu'ils offrent des garanties "fermes et crédibles" sur une normalisation totale de leurs relations avec Israël après l'établissement d'une paix juste et globale dans la région et le retrait des forces israéliennes de terres arabes.

M. Annan a également exhorté les dirigeants iraquiens à se conformer aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, affirmant que c'était là le seul moyen de faire lever les sanctions de l'ONU et de mettre fin aux souffrances du peuple iraquien.

En marge de son intervention, le secrétaire général a eu dans la journée une série d'entretiens avec des participants au Sommet, dont, en particulier, les Présidents du Liban, de la Somalie et de la Syrie, le Roi du Maroc, le Vice-Président iraquien, le Premier ministre libanais et le représentant de l'Union européenne pour la politique étrangère et sécuritaire commune.

M. Annan a procédé avec ses interlocuteurs à un vaste tour d'horizon de la situation internationale, notamment le Moyen-Orient.

Dans la soirée, le secrétaire général a assisté à un dîner offert aux chefs de délégations par le Président libanais Emile Lahoud et s'est entretenu par la suite avec le Prince héritier d'Arabie saoudite, Abdullah Ibn Abdoul Aziz al Saoud.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.