Haïti : hausse de plus de 50% des cas de choléra en un mois, selon l'ONU

Une femme reçoit un vaccin contre le choléra en Haïti (photo d'archives).
© PAHO-WHO/David Spitz
Une femme reçoit un vaccin contre le choléra en Haïti (photo d'archives).

Haïti : hausse de plus de 50% des cas de choléra en un mois, selon l'ONU

Santé

Le choléra continue de progresser à Haïti, en particulier en province, avec une augmentation de près de 60% du nombre de cas suspects en un mois. Le nombre de cas suspects est passé entre la mi-décembre et la mi-janvier d’environ 15.400 cas suspects à plus de 24.200, ont confirmé jeudi les Nations Unies.

« En l’espace d’un mois, le nombre de cas suspects a augmenté de 57% comparé aux 15.400 cas suspects au 15 décembre 2022 », a détaillé dans son dernier rapport de situation, le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA). L’expansion géographique de l’épidémie se confirme puisque des cas sont confirmés dans neuf des dix départements.

Au 15 janvier 2023, le ministère haïtien de la Santé publique rapportait plus de 1.700 cas confirmés et 24.232 cas suspects de choléra dans le pays, dont 483 décès et 20.505 personnes hospitalisées.

Avec plus de 16.000 cas, l’Ouest reste de loin le département qui concentre le plus de cas, soit plus de 65% des cas suspects). Cependant, les départements qui connaissent l’augmentation la plus significative sont le Nord-Est, qui connait ses premiers cas suspects, le Sud (63% d’augmentation sur 7 jours) et le Nord-Ouest (52%).

Près de 1,2 million de vaccins oraux fournis en décembre

De manière générale, malgré les efforts déployés par les autorités sanitaires haïtiennes et ses partenaires, « les capacités de surveillance ne sont pas suffisantes pour obtenir une véritable estimation du nombre de cas », a fait valoir OCHA.

Par ailleurs, dans leur évaluation rapide des risques de novembre 2022, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) alertait sur le risque très élevé de propagation de la maladie à l’ensemble de l’île d'Hispaniola (Haïti et République dominicaine) aux vues de la crise humanitaire complexe que connait le pays, des ressources limitées pour contenir l’épidémie et du flux migratoire constant en direction de la République dominicaine. Au 6 janvier, 13 cas de choléra étaient confirmés en République dominicaine dont 4 importés d’Haïti.

Près de 1,2 million de vaccins oraux contre le choléra sont arrivés le 12 décembre sur le territoire haïtien. La première phase de la campagne de vaccination, qui a débuté le 19 décembre dans les communes les plus affectées et les zones environnantes dans les départements de l’Ouest et du Centre, s’est achevée lundi 16 janvier dernier.

94 centres de traitement du choléra déployés

Selon OCHA, des doses ont été fournies également aux prisonniers dans les pénitenciers de Port-au-Prince et de Carrefour.

De plus, les cas ne nécessitant pas une prise en charge directe ont pu bénéficier de sels de réhydratation orale et de kits choléra. Dans le département de l’Ouest, près de 12.000 sels de réhydratation orale et près de 1.300 kits choléra ont ainsi été distribués.

Quelque 94 centres de traitement du choléra sont actuellement en place dans l’ensemble du pays dont 67 recevaient des patients atteints de diarrhée aigue au 10 janvier.

« L’accès reste cependant difficile pour les personnes les plus vulnérables », a toutefois précisé OCHA, relevant que ces derniers rencontrent des difficultés à couvrir les coûts de transport.

S’agissant de la surveillance épidémiologique, quelques 900 agents de santé communautaire polyvalents sont déployés dans les départements de l’Ouest et du Centre afin de soutenir la réponse communautaire et d’assurer la surveillance épidémiologique dans les zones les plus à risque.