Des experts recueillent des témoignages sur des violations des droits de l'homme au Mali.

Journée des droits de l’homme : le chef de l’ONU appelle à raviver l’engagement en faveur de tous les droits humains

©MINUSMA/ Harandane Dicko
Des experts recueillent des témoignages sur des violations des droits de l'homme au Mali.

Journée des droits de l’homme : le chef de l’ONU appelle à raviver l’engagement en faveur de tous les droits humains

Droits de l'homme

A l’occasion de la Journée des droits de l’homme, célébrée samedi 10 décembre, le Secrétaire général de l’ONU a appelé, « en ces temps difficiles », à « raviver notre engagement en faveur de tous les droits humains – civils, culturels, économiques, politiques et sociaux ».

« Le monde est confronté à des défis sans précédent – et interdépendants – en matière de droits humains », a observé le chef de l’ONU António Guterres, dans un message, citant la faim et la pauvreté, la réduction de l’espace civique, les menaces qui pèsent sur la liberté des médias et la sécurité des journalistes, et la confiance dans les institutions qui s’effrite.

« La pandémie de COVID-19 a conduit à une augmentation des actes de violence à l’égard des femmes et des filles. Le racisme, l’intolérance et la discrimination sont omniprésents. De nouveaux défis en matière de droits humains émergent de la triple crise planétaire du changement climatique, de la perte de biodiversité et de la pollution. Et nous commençons seulement à appréhender la menace que représentent, pour les droits humains, certaines nouvelles technologies », a-t-il ajouté.

« En ces temps difficiles, nous devons raviver notre engagement en faveur de tous les droits humains – civils, culturels, économiques, politiques et sociaux », a déclaré le Secrétaire général.

Inverser les tendances destructrices

Selon le Secrétaire général, le 75e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme, l'année prochaine, doit être l'occasion d'agir.

Il a invité instamment les États Membres, la société civile, le secteur privé et les autres acteurs à placer les droits humains au cœur de l’action menée « pour inverser les tendances destructrices que nous connaissons actuellement ».

« Les droits humains constituent le fondement de la dignité humaine et la pierre angulaire de sociétés pacifiques, inclusives, justes, égales et prospères.  

Ils sont une force unificatrice et un cri de ralliement. Ils traduisent ce que nous avons de plus fondamental en partage : notre humanité commune », a-t-il ajouté. « En cette Journée des droits de l’homme, réaffirmons l’universalité et l’indivisibilité de tous les droits et défendons les droits humains de toutes et tous ». 

A Genève, vendredi, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a élu l'Ambassadeur Václav Bálek, Représentant permanent de la République tchèque auprès de l'Office des Nations Unies à Genève, à sa présidence pour un mandat d'un an prenant effet le 1er janvier 2023.

Le Conseil a également élu les ambassadeurs Maira Mariela Macdonal Alvarez de Bolivie, Muhammadou M.O. Kah de la Gambie, Marc Bichler du Luxembourg et Asim Ahmed des Maldives pour servir comme trois de ses quatre vice-présidents l'année prochaine. L'ambassadeur Alvarez servira de rapporteur de l'organe basé à Genève.

Expo photos

Au siège de l'ONU à New York, le Bureau des droits de l'homme s'associe à "Photography 4 Humanity" pour célébrer la Journée des droits de l'homme de cette année avec un appel fort à la justice climatique.

Les photos du Prix mondial 2022 de Photography 4 Humanity sont exposées à l'extérieur de la salle de l'Assemblée générale, soulignant une vérité fondamentale : que la crise climatique est une crise des droits de l'homme. L'ouverture de cette exposition vendredi fait également partie de la campagne pour marquer le 75e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme l'année prochaine.