Plus de 24 millions de personnes devraient être touchées par la sécheresse en Éthiopie - PAM

Une mère a peur de perdre davantage de bétail dans les mois à venir à cause de la sécheresse dans la région Somali, en Ethiopie.
© UNICEF/Mulugaeta Ayene
Une mère a peur de perdre davantage de bétail dans les mois à venir à cause de la sécheresse dans la région Somali, en Ethiopie.

Plus de 24 millions de personnes devraient être touchées par la sécheresse en Éthiopie - PAM

Climat et environnement

Plus de 24 millions de personnes devraient être touchées par la sécheresse en Éthiopie en octobre, dont près de 10 millions ont besoin d’une aide alimentaire d’urgence, a alerté vendredi une agence des Nations Unies.

Selon le Programme alimentaire mondial (PAM), près de 10 millions de personnes sont confrontées à l’insécurité alimentaire dans les zones touchées par la sécheresse. Le PAM prévoit que la prochaine saison des pluies (deyr/hageya) sera insuffisante dans certaines régions de ce pays de la Corne de l’Afrique.

En attendant, les graves pénuries d’eau et de pâturages dévastent les moyens de subsistance et obligent les familles à quitter leur foyer. Les régions de Somali, d’Oromia, de Sidama et des Nations, Nationalités et Peuples du Sud, dans le sud et le sud-est, ont été les plus durement touchées.

2,2 millions d’enfants souffrent déjà de malnutrition aiguë

En raison du cinquième échec de la saison des pluies, qui devrait avoir lieu entre octobre et décembre de cette année, au moins 3,5 millions de têtes de bétail ont déjà péri et 25 autres millions sont en danger.

Dans le même temps, 2,2 millions d’enfants souffrent déjà de malnutrition aiguë en raison de l’impact de la sécheresse. Selon le PAM, plus de 760.000 de ces enfants souffrent de malnutrition sévère.

Plus largement, la malnutrition dans les régions d’Éthiopie touchées par la sécheresse a considérablement augmenté ces derniers mois. Par exemple, dans la région de Somali, les taux de malnutrition aiguë chez les enfants et les femmes sont alarmants.

Plus du quart des enfants de moins de deux ans et 28% des femmes enceintes et allaitantes souffrent de malnutrition. Dans l’une des régions les plus touchées par la sécheresse dans la région d’Oromia, la zone de Borena, plus de 15% des enfants de moins de cinq ans dans la moitié des « kebeles » (quartiers) souffrent de malnutrition.

Des femmes enceintes et allaitantes souffrent de malnutrition

« Dans l’ensemble de la zone, 58% des femmes enceintes et allaitantes souffrent de malnutrition », a détaillé l’agence onusienne basée à Rome.

Pour éviter que la situation de la malnutrition ne se détériore davantage dans les zones touchées par la sécheresse, le PAM complète les secours alimentaires par des programmes de nutrition.

Il s’agit ainsi de fournir des aliments nutritifs spécialisés aux enfants de 6 à 59 mois et aux femmes enceintes et allaitantes souffrant de malnutrition dans les régions de Somali, d’Oromia et de SNNP touchées par la sécheresse.

Mais en raison d’un manque de financement, le PAM fournit une aide alimentaire à 2,4 millions de personnes dans la région Somali, alors que 3,3 millions de personnes devraient être dans le besoin. Le PAM vise également à traiter 143.000 enfants et mères souffrant de malnutrition dans la région en leur fournissant des aliments nutritifs spécialisés.

Le PAM a besoin d’urgence de 197 millions de dollars

Outre ces initiatives visant à sauver des vies, jusqu’à présent en 2022, le PAM a soutenu plus de 85.000 agro-pasteurs en leur proposant des formations sur les techniques agricoles à petite échelle, résistantes à la sécheresse, et sur les compétences entrepreneuriales, afin de les aider à créer une entreprise florissante et à diversifier leurs moyens de subsistance face au changement climatique.

Entre-temps, dans la région d’Oromia et dans la région des nations, nationalités et peuples du Sud, le PAM distribue des aliments nutritifs spécialisés à 305.000 mères et enfants pour répondre aux problèmes de malnutrition aiguë et fournit des repas scolaires nutritifs à 133.000 enfants dont les familles ont été touchées par la sécheresse.

Face à cette situation en Ethiopie, le PAM a besoin d’urgence de 197 millions de dollars pour fournir cette aide au cours des huit prochains mois, pour répondre aux besoins de 3,5 millions de personnes les plus touchées par la sécheresse.