Les livraisons transfrontalières d'aide humanitaire de l'ONU à la Syrie prolongées de six mois

Des responsables humanitaires de l'ONU arrivent de Türkiye dans la province syrienne d'Idlib pour évaluer les besoins des communautés déplacées (photo d'archives).
OCHA
Des responsables humanitaires de l'ONU arrivent de Türkiye dans la province syrienne d'Idlib pour évaluer les besoins des communautés déplacées (photo d'archives).

Les livraisons transfrontalières d'aide humanitaire de l'ONU à la Syrie prolongées de six mois

Aide humanitaire

Le Conseil de sécurité a adopté mardi une résolution par laquelle il prolonge pour six mois les livraisons transfrontalières d'aide humanitaire de l'ONU depuis la Türkiye pour les personnes dans le besoin dans le nord-ouest de la Syrie.

La résolution présentée par l’Irlande et la Norvège a été adoptée par 12 voix pour, aucune contre, et trois abstentions (Etats-Unis, France, Royaume-Uni).

Dans le texte, les membres du Conseil soulignent que « la situation humanitaire catastrophique qui règne en République arabe syrienne continue de faire peser une menace sur la paix et la sécurité dans la région ».

Dans ce contexte, ils décident de reconduire pour une période de six mois le mécanisme d’assistance, « à savoir jusqu’au 10 janvier 2023, concernant uniquement le point de passage de Bab el-Haoua, avec une prorogation de six mois supplémentaires, à savoir jusqu’au 10 juillet 2023, ce qui nécessitera une résolution distincte confirmant la présente reconduction ».

Le Conseil de sécurité prie le Secrétaire général de l’ONU de présenter un rapport spécial sur les besoins humanitaires en République arabe syrienne, au plus tard le 10 décembre 2022.

En outre, le Conseil demande instamment aux États membres d’adopter des mesures concrètes pour satisfaire les besoins urgents du peuple syrien et d’intensifier les mesures visant à étendre les activités humanitaires en Syrie, de concert avec les organisations humanitaires.  À cette fin, il préconise la tenue bimestrielle de dialogues interactifs informels réunissant les donateurs, les parties prenantes régionales et les organisations humanitaires internationales opérant dans le pays afin d’examiner l’application de la présente résolution.

Réunion du Conseil de sécurité sur la situation en Syrie.
Photo ONU/Eskinder Debebe
Réunion du Conseil de sécurité sur la situation en Syrie.

Une question de vie ou de mort

Après ce vote, le chef de l’ONU, António Guterres, a noté devant la presse que le renouvellement de l'aide transfrontalière est « essentiel pour les habitants d'Idlib ». « C'est une question de vie ou de mort pour beaucoup d'entre eux », a-t-il déclaré.

« Nous avons demandé un renouvellement d'un an. Le Conseil de sécurité a approuvé six mois. Mais j'espère vivement qu'après six mois, cela sera renouvelé », a-t-il ajouté.

Le mandat du Conseil de sécurité pour la livraison par l’ONU d’une aide humanitaire depuis la Türkiye à 4 millions de personnes dans le nord-ouest Syrie, qui est contrôlé par des forces de l’opposition au gouvernement syrien, a expiré dimanche.

Vendredi, la Russie a opposé son veto à un projet de résolution prévoyant une prolongation d'un an, et n’a pas réussi à faire adopter son propre projet de résolution pour un renouvellement de six mois.