Mali : deux Casques bleus tués par un engin explosif improvisé au nord de Mopti

Un Casque bleu patrouille dans un village dans la région de Mopti, au Mali.
MINUSMA/Gema Cortes
Un Casque bleu patrouille dans un village dans la région de Mopti, au Mali.

Mali : deux Casques bleus tués par un engin explosif improvisé au nord de Mopti

Paix et sécurité

Deux Casques bleus de la Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA) ont été tués lundi lorsque leur convoi à heurté un engin explosif improvisé au nord de Mopti, dans le centre du pays, a annoncé la MINUSMA.

« Ce matin, un convoi logistique de la MINUSMA, qui se rendait à Tombouctou, a heurté un engin explosif improvisé au nord de Mopti. Selon un premier bilan, l’explosion a causé la mort de deux Casques bleus, et blessé quatre autres », a déclaré la MINUSMA dans un communiqué de presse.

Le Représentant spécial du Secrétaire général et chef de la MINUSMA, El-Ghassim Wane, a condamné vigoureusement cette attaque.

« Il rappelle que les attaques visant des soldats de la paix des Nations Unies peuvent constituer des crimes de guerre au regard du droit international », a souligné la Mission.

Traduire les auteurs devant la justice

Le chef de la MINUSMA a appelé les autorités maliennes « à ne ménager aucun effort pour identifier les auteurs de ces attaques afin qu’ils puissent être rapidement amenés devant la justice ».

Il souligne que cette nouvelle attaque, tout comme les autres qui l’ont précédé, rappellent à nouveau « l’impérieuse nécessité d’efforts encore plus soutenus pour stabiliser le centre du Mali ».

L’envoyé de l’ONU a présenté ses condoléances les plus attristées au gouvernement des défunts Casques bleus, ainsi qu’à leurs familles et à leurs frères d’armes, et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés.