La Covid-19 a mis à nu les obstacles auxquels se heurtent un milliard de personnes handicapées, selon António Guterres 

3 décembre 2021

À l'occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, le Secrétaire général des Nations Unies a déclaré vendredi que les personnes handicapées étaient parmi les plus durement touchées par la pandémie. 

« La Covid-19 a mis à nu les obstacles et les inégalités qui continuent d’accabler le milliard de personnes handicapées dans le monde, qui ont été parmi les plus durement touchées par la pandémie », a estimé António Guterres

Selon le chef de l’ONU, une réponse et un rétablissement inclusifs en cas de pandémie devraient être guidés par les personnes handicapées elles-mêmes.  

Elle devrait également « forger des partenariats, lutter contre l’injustice et la discrimination, élargir l’accès à la technologie et renforcer les institutions afin qu’un monde plus inclusif, plus accessible et plus durable voit le jour après la Covid-19 ».

Droits de l'homme 

Selon l'ONU, environ 80 % des personnes handicapées vivent dans les pays en développement. On estime que 46 % des personnes âgées de 60 ans et plus sont handicapées. 

Une femme sur cinq est susceptible de connaître un handicap au cours de sa vie, tandis que pour les enfants, ce chiffre est de un sur dix. 

Pour répondre aux besoins de ces personnes, le Secrétaire général a exhorté tous les pays à appliquer pleinement la Convention relative aux droits des personnes handicapées. 

Les gouvernements, a-t-il dit, devraient également s'efforcer d'accroître l'accessibilité et de démanteler les obstacles juridiques, sociaux, économiques et autres, avec la participation active des personnes handicapées et des organisations qui les représentent. 

« Réaliser les droits, l’autonomie et la liberté de décision des personnes handicapées fera progresser notre avenir commun », a-t-il affirmé. « Nous avons besoin de la participation de toutes et de tous, y compris des personnes handicapées, pour atteindre les objectifs de développement durable », a-t-il ajouté.

M. Guterres a conclu en disant qu’à travers le globe, les personnes handicapées et les organisations qui les représentent prennent des mesures pour répondre à une demande essentielle : « Rien sur nous, sans nous ».  

Un monde numérique 

Dans son message, la Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a souligné comment la pandémie avait frappé les personnes handicapées. 

« Avec le déplacement en ligne d’une partie de nos vies, les confinements ont aussi mis en lumière une autre série d’inégalités affectant les personnes en situation de handicap : celles face à la technologie et au numérique », a déclaré Audrey Azoulay.  

Elle a rappelé que, selon le dernier Rapport de suivi sur l'éducation (GEM), seuls 68 % des pays ont une définition de l'éducation inclusive et seulement 57 % mentionnent tous les multiples groupes marginalisés. 

Pour la cheffe de l’UNESCO, ce sont là quelques-unes des questions qui devraient être abordées lors du prochain sommet mondial sur le handicap, soutenu par les Nations Unies, que le Ghana et la Norvège accueilleront conjointement en février. 

Événements 

Dans le monde entier, plusieurs événements ont lieu pour marquer cette journée. 
À Dubaï, l'ONU a organisé un événement intitulé « Façonner un avenir inclusif pour tous : diriger avec détermination », à l'Exposition universelle de Dubaï. 

Le Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies (DESA), l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) et l'Union internationale des télécommunications (UIT) ont uni leurs forces pour débattre du thème « Réduire les inégalités grâce aux technologies : une perspective sur le développement inclusif des personnes handicapées ».  

Alors que le Bureau de l'Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour le handicap et l'accessibilité, en partenariat avec la Mission permanente du Chili, se concentre sur le thème « Leadership des nouvelles générations : les enfants et les adolescents handicapés et leurs voix après la Covid-19 », lors d’un événement virtuel qui aura également lieu vendredi. 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.