L’ONU souhaite renforcer son partenariat avec l’UE pour réaliser les objectifs de développement durable

12 mars 2021

Alors que le monde est secoué par une pandémie mondiale inédite, nous sommes à un « moment crucial » pour la mise en œuvre du Programme 2030 et de ses 17 Objectifs de développement durable (ODD). Pour leur réussite, l’ONU veut renforcer son partenariat stratégique avec l’Union européenne (UE). 

L’engagement multilatéral est essentiel pour gérer la pandémie de Covid-19 et atteindre les ODD, a estimé la Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina Mohammed, qui s’est exprimée, mercredi, lors d’un débat en ligne avec la Vice-présidente du Parlement européen, Heidi Hautala. 

« C’est un moment crucial pour l’action mondiale en faveur de du Programme 2030. Les Nations Unies ont la volonté de renforcer ce partenariat stratégique avec l’UE pour atteindre les Objectifs de développement durable et la tâche est plus urgente que jamais », a déclaré Mmme Mohammed.

La Décennie d’action

La discussion avec Mme Hautala a principalement porté sur la « Décennie d’action », les dix ans qui restent pour atteindre les ODD d’ici 2030. Ces 17 objectifs visent à plus de justice sociale tout en préservant les ressources de la planète.

Mais moins de 10 années avant l’échéance, nombreux sont les objectifs encore loin d’être remplis, notamment ceux portant sur le climat et l’environnement, les inégalités socio-économiques, et les droits de l’homme. 
Pour Mme Hautala, « Des progrès ont été réalisés dans certains domaines – amélioration de la santé maternelle et infantile, élargissement de l’accès à l’électricité et augmentation de la représentation des femmes au gouvernement. Mais certaines de ces avancées sont contrebalancées ailleurs, par une insécurité alimentaire croissante, une détérioration de l’environnement naturel et des inégalités persistantes et omniprésentes ». 
La pandémie de Covid-19 menace encore davantage les progrès accomplis dans la réalisation du Programme 2030.

« La pandémie a coûté plus de 2,5 millions de vies et engendré une crise socio-économique sans précédent qui remet en cause des décennies de progrès », explique Mme Mohammed, qui est également Présidente du Groupe des Nations Unies pour le développement durable. Cette crise « a souligné et exacerbé les inégalités préexistantes en Europe et à travers le monde, mais elle a aussi mis en évidence la pertinence et l’urgence des Objectifs de développement durable ».

Des choix politiques audacieux

Les plans de relance post-Covid-19 sont une opportunité d’investir dans les ODD, et par la même occasion de protéger les personnes et l’environnement des effets du changement climatique, de la perte de biodiversité, et d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

« Nous croyons que travailler ensemble à un avenir meilleur demande des choix politiques audacieux qui mettent les ODD, l’égalité des genres et les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat au cœur de la réponse et de la relance post-pandémie », a expliqué Mme Mohammed.

La Vice-Secrétaire générale a également salué les récentes décisions prises par UE, telles que le Pacte vert pour l’Europe, un plan d’action de la Commission européenne qui engage l’union à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

« L’Union européenne a fixé des objectifs et un engagement forts en faveur du climat en amont de la COP26 et à un cadre mondial ambitieux pour la biodiversité après 2020 (…) Nous sommes impatients de travailler ensemble à ces réalisations », avance-t-elle.

Plusieurs moments clés donneront à l’ONU et l’UE des opportunités de travailler ensemble tout au long de l’année 2021, notamment la 26e Conférence des Nations Unies sur le changement climatique, le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires, ou encore le Forum Génération Egalité.

« Nous avons l’opportunité d’utiliser cette crise pour transformer notre monde pour les générations d’aujourd’hui et de demain, mais nous devons saisir l’instant. Travaillons ensemble, relançons la décennie d’action et, je l’espère, construisons différemment un monde meilleur pour tous », a conclu la numéro deux de l’ONU.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

En Europe, les femmes sont de plus en plus exposées à la pauvreté, selon un expert de l’ONU

Plus touchées que les hommes par la pauvreté, les femmes ont vu encore leur situation s’aggraver depuis le début de la pandémie de Covid-19. Pour Olivier De Schutter, Rapporteur spécial de l’ONU sur les droits de l’homme et l’extrême pauvreté, une des solutions est de garantir aux femmes une plus grande indépendance économique.