RDC : le plan de réponse humanitaire 2021 fournira une assistance urgente à 9,6 millions de personnes vulnérables

8 février 2021

En raison de la crise humanitaire complexe et profonde que connaît la République démocratique du Congo (RDC), 19,6 millions de personnes auront besoin d'assistance et de protection en 2021, contre 15,6 millions au début de 2020. Un budget de 1,98 milliard de dollars sera nécessaire pour répondre à ces besoins.

« Les conflits armés continuent d'avoir un impact majeur sur une population déjà très vulnérable dont les acquis sont encore fragiles, notamment dans l'est du pays », a averti David McLachlan-Karr, Coordinateur humanitaire en RDC.

« La situation humanitaire pourrait s'aggraver si l'aide n'est pas fournie rapidement pour répondre aux besoins fondamentaux des plus vulnérables », a-t-il ajouté.

Au cours de l’année écoutée, la situation humanitaire en RDC a été particulièrement difficile. Les conflits armés et la violence, les épidémies, les catastrophes naturelles et l'impact socio-économique de la Covid-19 ont considérablement aggravé les vulnérabilités déjà existantes, dans un contexte marqué par un manque structurel d'accès aux services essentiels.

Malgré ces difficultés, la communauté humanitaire a pu venir en aide à 6 millions de personnes en 2020 grâce aux efforts des partenaires et à la générosité des donateurs.

En 2021, la population de la RDC continuera à faire face à des besoins humanitaires urgents. Avec 5,2 millions de personnes déplacées, la RDC accueille actuellement le deuxième plus grand nombre de personnes déplacées à l'intérieur du pays au monde. Le pays accueille également 527 000 réfugiés des pays voisins.

© UNHCR/Federico Scoppa
Des réfugiés burundais vulnérables sont accueillis dans un centre de transit géré par le HCR dans la province du Sud-Kivu, en RDC.

L'insécurité alimentaire à un niveau record

L'insécurité alimentaire a atteint le niveau le plus élevé jamais enregistré. Selon l'analyse de la classification intégrée par phase (IPC), 19,6 millions de personnes seront confrontées à une insécurité alimentaire grave et aiguë entre janvier et juin 2021. Plus de 3,4 millions d'enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition aiguë.

Le Plan de réponse humanitaire pour 2021 est un appel unifié représentant les activités de plus de 400 partenaires opérationnels - ONG nationales, ONG internationales et agences des Nations Unies - impliqués dans la réponse humanitaire en RDC, en coordination avec les efforts du gouvernement congolais.

La demande totale dans l'appel s’élève à 1,98 milliard de dollars ce qui est nécessaire pour répondre aux besoins de 9,6 millions de Congolais. L'année dernière (2020), seuls 36 % du budget nécessaire au plan d'intervention humanitaire (2,012 milliards de dollars) ont été obtenus.

« La réponse humanitaire est mise à rude épreuve dans le monde entier en raison des multiples demandes et des crises concurrentes. Cependant, la stabilité régionale dépendra également de la stabilisation de la République démocratique du Congo, de la résolution des conflits, de l'aide humanitaire et des contributions au développement à long terme », a déclaré David McLachlan-Karr.

« En 2021, nous aurons besoin des généreuses contributions des donateurs pour financer le plan de réponse humanitaire ; pour sauver des vies, pour aider les populations les plus vulnérables, pour assurer leur accès aux services sociaux de base et pour renforcer la protection des millions de personnes touchées par la crise », a ajouté le Coordinateur humanitaire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RDC : l’ONU consternée par le meurtre de près de 850 civils dans l’est du pays en 2020

Le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme (HCDH) s’est dit consterné, mardi, par la hausse significative des attaques contre les civils dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC). Selon l’ONU, près de 850 civils ont été tués par les groupes armés dans les provinces d’Ituri et du Nord Kivu en 2020.