Covid-19 : l’ONU fournit une aide alimentaire vitale pour les réfugiés et les demandeurs d’asile en Somalie

20 août 2020

Les Nations Unies ont entamé la distribution de plus de 1.500 tonnes de nourriture pour des milliers de réfugiés et demandeurs d’asile en Somalie, qui ont perdu leur seule source de subsistance avec la pandémie de Covid-19. 

Cette dotation a déjà commencé à Mogadiscio, Galkayo et Bossaso, et devrait commencer le 23 août prochain au Somaliland. Cette aide est le fruit d’un accord du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et du Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies. 

Ces deux agences onusiennes ont signé le mois dernier un accord de trois mois pour fournir une aide alimentaire vitale à quelque 30.000 réfugiés et demandeurs d’asile en Somalie, principalement des femmes et des enfants. 

« Nous faisons tout notre possible pour que personne ne soit laissé pour compte, surtout en ces temps difficiles », a déclaré Emmanuel Bigenimana, le Directeur adjoint du bureau du PAM en Somalie, cité dans le communiqué.

Une étude du HCR indique que la grande majorité des réfugiés et des demandeurs d’asile qui ont appelé les lignes d’urgence de l’agence pendant cette période de Covid-19 ont perdu leur seule source de subsistance et sont incapables de subvenir à leurs besoins essentiels depuis mars. Avant la perte de leur emploi, de nombreux réfugiés et demandeurs d’asile en Somalie travaillaient comme travailleurs occasionnels ou propriétaires de petites entreprises.

« L’épidémie du nouveau coronavirus a rendu la vie extrêmement difficile aux plus vulnérables, y compris les réfugiés et les demandeurs d’asile, dont beaucoup risquent de souffrir de la faim », a affirmé le Représentant du HCR en Somalie, Johann Siffointe. 

« Nous avons vu que depuis la pandémie, les étrangers sont parfois stigmatisés et sont parmi les premiers à perdre leur salaire journalier, ce qui rend ce partenariat avec le PAM si vital pour amortir le coup qu’ils subissent », a-t-il ajouté.

Nations Unies
En Somalie, un agent de lutte contre la Covid-19 regarde une femme en train de se laver les mains avec du savon

3.257 cas confirmés de Covid-19 dont 93 décès en Somalie

Les réfugiés et les demandeurs d’asile somaliens sont principalement des Éthiopiens et des Yéménites qui ont fui les conflits et les persécutions dans leur propre pays. La plupart d’entre eux se sont installés à Berbera, Bossaso, Galkayo, Hargeisa et à Mogadiscio, la capitale du pays. Mais près des deux tiers des réfugiés et des demandeurs d’asile se trouvent au Somaliland, où la distribution devrait prendre plus de temps.

A noter que la Somalie a signalé le 16 mars dernier son premier cas du nouveau coronavirus. Et selon un bilan établi ce jeudi par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le pays recense 3.257 cas confirmés de Covid-19 dont 93 décès.

Dans le cadre de sa réponse à la pandémie, le HCR et ses partenaires ont ainsi mis en place plusieurs types d’interventions comprenant une aide en espèces, la fourniture d’équipements médicaux, d’équipements de protection individuelle (EPI) et la décongestion des abris, ainsi que la promotion d’un moratoire sur les expulsions pendant une période de vulnérabilité accrue causée par la pandémie.

Dans tous les sites de distribution, les mesures de prévention Covid-19 telles que l’éloignement physique, le lavage des mains et le port de masques sont strictement appliquées. Dans ce dispositif, le PAM fournira des rations alimentaires trimestrielles composées de céréales, de légumineuses et d’huile. La distribution sera effectuée en une seule série de jours ou de semaines en fonction du nombre de personnes qui reçoivent l’aide dans chaque localité.

L’agence onusienne basée à Rome continue à servir les plus vulnérables et les plus touchés par l’insécurité alimentaire en Somalie, tout en adaptant ses interventions aux défis de Covid-19.

Elle a introduit une application d’achat en ligne qui permet aux bénéficiaires de l’aide financière du PAM d’acheter de la nourriture chez les détaillants de leur quartier et de se la faire livrer chez eux. Elle a également introduit les transferts d’argent par téléphone portable afin de minimiser le risque d’exposition au virus corona chez les bénéficiaires de l’aide.

Plus largement, la pandémie de Covid-19 s’inscrit dans un contexte d’inondations graves et durables et d’invasion acridienne en Somalie qui a aggravé la situation humanitaire déjà complexe et prolongée dans le pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Somalie : les inondations ont déjà poussé plus de 650.000 personnes à quitter leur foyer en 2020 

Les pluies torrentielles ont affecté depuis deux mois, plus de 150.000 personnes en Somalie, a annoncé vendredi l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).