Covid-19 : le FMI approuve un allégement de la dette immédiat pour 25 pays

14 avril 2020

Pour répondre à la crise générée par le Covid-19, le conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) vient d’approuver un allégement de la dette immédiat pour 25 pays parmi les plus pauvres et les plus vulnérables, dont une majorité de pays africains.

« J’ai le plaisir d’annoncer que notre conseil d’administration a approuvé un allégement immédiat du service de la dette pour 25 pays membres du FMI au titre du fonds fiduciaire réaménagé d’assistance et de riposte aux catastrophes (fonds fiduciaire ARC) », a déclaré la Directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva.

Cet allégement immédiat de la dette a été décidé « dans le cadre des mesures que le FMI prend pour aider ses pays membres à faire face aux conséquences de la pandémie de Covid-19 », a-t-elle ajouté.

Ainsi les pays les plus pauvres et les plus vulnérables recevront des dons qui couvriront leurs obligations envers le FMI pour une phase initiale de six mois.

L’objectif est de leur permettre de consacrer une plus grande partie de leurs faibles ressources financières aux soins médicaux et autres efforts de secours d’urgence vitale.

Le fonds fiduciaire ARC peut actuellement fournir un allégement du service de la dette sous forme de dons à hauteur d’environ 500 millions de dollars, grâce aux engagements récents de plusieurs pays donateurs notamment le Royaume-Uni, le Japon, la Chine et les Pays-Bas.

« J’engage d’autres donateurs à nous aider à reconstituer les ressources du fonds fiduciaire et à renforcer davantage notre capacité à offrir à nos pays membres les plus pauvres un allégement supplémentaire du service de la dette pendant pas moins de deux ans », a exhorté Kristalina Georgieva en conclusion.

Les pays qui bénéficieront d’un allégement du service de leur dette sont les suivants : Afghanistan, Bénin, Burkina Faso, Comores, Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Haïti, Îles Solomon, Libéria, Madagascar, Malawi, Mali, Mozambique, Népal, Niger, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, Sierra Leone, Tadjikistan, Tchad, Togo et Yémen.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Covid-19 : il faut une réponse coordonnée contre la déstabilisation des finances des pays pauvres

Les gouvernements doivent prendre des mesures immédiates pour prévenir une crise de la dette potentiellement dévastatrice et remédier aux ravages économiques et financiers causés par la pandémie Covid-19, indique un nouveau rapport de l'équipe spéciale interinstitutions sur le financement du développement dirigée par les Nations Unies.