Un tiers des Haïtiens en insécurité alimentaire grave, selon le PAM

17 janvier 2020

Plus d’un Haïtien sur trois est dans une situation d’insécurité alimentaire grave, en raison de la crise économique, des troubles sociaux et de la baisse de la production agricole, a averti vendredi le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM).

Lors d’un point de presse à Genève, Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM, a rappelé cette étude menée en octobre et selon laquelle, sur les 11 millions d’Haïtiens, près de 3,7 millions souffrent d’insécurité alimentaire grave. Et parmi eux, plus d’un million sont en situation d’urgence.

« Plus d’un Haïtien sur trois a besoin d’une aide alimentaire urgente dans les zones rurales et urbaines en raison d’une combinaison de la hausse des prix, d’une baisse de la production agricole et des troubles sociaux, qui ont fortement perturbé l’activité économique », a déclaré Mme Byrs.

Le PAM demande 57 millions de dollars pour les 6 prochains mois

Selon les 5 phases de la classification de la sécurité alimentaire (IPC) utilisée par le PAM, la situation d’urgence (phase 4) signifie que les familles doivent faire face à des difficultés extrêmes pour satisfaire leurs besoins alimentaires. La phase 5 est la situation de famine.

Face à cette situation, l’agence onusienne a intensifié ses opérations pour apporter une assistance alimentaire d’urgence à 700.000 personnes dans le besoin à Haïti.

En 2019, le PAM a répondu aux besoins alimentaires d’urgence de plus de 230.000 personnes parmi les plus vulnérables du pays, qui ont été touchées par la hausse des prix, la baisse de la production agricole et « des épisodes récurrents de troubles sociaux ». Le PAM a également fourni un repas chaud quotidien à près de 300.000 enfants écoliers.

Mais pour continuer à venir en aide à ces populations, le PAM a besoin de financement. Et en décembre dernier, le PAM avait demandé 62 millions de dollars aux pays donateurs. Mais, elle n’a reçu jusqu’ici que 5 millions.

« Nous avons encore besoin de 57 millions de dollars pour poursuivre ses opérations au cours des six prochains mois », a indiqué Elisabeth Byrs.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Conseil de sécurité s’inquiète de l’impasse politique en Haïti

Le Conseil de sécurité de l’ONU a fait part de l’inquiétude que lui inspirait l’impasse politique dans laquelle se trouve actuellement Haïti.