3 janvier 2020

Le Secrétaire général de l’ONU est attristé par la perte tragique de vies humaines dans l'accident d'avion survenu jeudi près d'El Geneina, dans la province du Darfour occidental, au Soudan, a déclaré vendredi son porte-parole adjoint, Farhan Haq.

« Il exprime ses sincères condoléances aux familles des victimes, y compris à celle d'un membre du personnel du Programme alimentaire mondial (PAM). Le Secrétaire général présente également ses condoléances au peuple et au gouvernement soudanais pour cet accident tragique », a ajouté M. Haq dans une déclaration à la presse.

Selon la presse, l’avion militaire soudanais s’est écrasé jeudi 2 janvier quelques minutes après le décollage de l’aéroport d’El Geneina tuant les 16 personnes à bord, dont deux femmes et deux enfants. Un employé soudanais du PAM qui voyageait avec sa femme et ses deux enfants fait partie des victimes. Une enquête est en cours pour déterminer les causes de cet accident.

La Mission des Nations Unies et de l'Union africaine au Darfour (MINUAD) a également présenté ses condoléances aux familles des victimes.

Des violences intercommunautaires

Par ailleurs, la Mission s’est déclarée profondément préoccupée par les informations faisant état de violences intercommunautaires au Darfour occidental qui ont fait 65 morts et 54 blessés, déplacé des milliers de civils, détruit des abris et incendié des villages.

« La MINUAD condamne la violence et souligne l'importance de résoudre tous les différends de manière pacifique et amicale et appelle toutes les parties à ne pas recourir à la force, en particulier contre la population civile, y compris les femmes et les enfants », a dit la Mission dans un communiqué de presse.

Elle a demandé aux autorités gouvernementales compétentes de maximiser leurs efforts pour établir un environnement protecteur et rétablir la paix et l'ordre dans et autour de la grande communauté d'El Geneina. « Il est prioritaire de créer un environnement propice à la reprise d'opérations humanitaires ininterrompues, étant donné les besoins criants de la population affectée », a déclaré la MINUAD.

Des solutions pacifiques et durables nécessaires - António Guterres

En fin de journée vendredi, le chef de l'ONU, António Guterres, a condamné les « violents affrontements intercommunautaires » qui ont eu lieu autour d'El Geneina.

Dans une déclaration de son porte-parole adjoint, M. Guterres souligne l'importance de trouver « des solutions pacifiques et durables à la situation au Darfour qui s'attaquent aux principaux moteurs du conflit dans cette région ». 

A cet égard, le Secrétaire général a « réaffirmé son ferme soutien aux négociations en cours dans le cadre du processus de paix soudanais ».

« Le Secrétaire général appelle les autorités à enquêter rapidement sur ces incidents et à demander des comptes aux auteurs. Il les exhorte également à redoubler d'efforts pour assurer un environnement sûr aux populations du Darfour, en particulier aux plus vulnérables », conclut la déclaration.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Darfour : l’ONU envisage de reprendre la réduction progressive de la MINUAD

Alors que la crise politique au Soudan est en voie d’apaisement, le chef des opérations de paix des Nations Unies a déclaré lundi devant le Conseil de sécurité que la réduction progressive des effectifs de la Mission des Nations Unies et de l’Union africaine au Darfour (MINUAD), qui avait été suspendue en juin, pourrait éventuellement reprendre dans quelques mois.