Journée internationale de la jeunesse 2019 : transformer l'éducation

8 août 2019

En 2019, le thème de la Journée internationale de la jeunesse « Transformer l'éducation », met l'accent sur les efforts visant à rendre l'éducation plus pertinente, équitable et inclusive pour tous les jeunes, y compris les efforts des jeunes eux-mêmes. 

Au cours des 20 dernières années, la Journée internationale de la jeunesse, célébrée le 12 août, a mobilisé des centaines de milliers de jeunes pour résoudre certains des problèmes les plus pressants au monde.

La Journée a également permis de mettre en évidence les défis qui empêchent les jeunes de réaliser leur potentiel.

À une époque où le monde considère de plus en plus que les jeunes sont des leaders et une conscience morale, allant de l'action pour le climat à la consolidation de la paix, en passant par l'éducation, il est plus important que jamais de célébrer leurs réalisations et leur engagement.

Les élèves ne doivent pas seulement apprendre : ils doivent aussi apprendre à se former - António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies

Dans son message le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, regrette que « trop souvent, l’école ne dote pas les jeunes des compétences dont ils ont besoin pour faire face à la révolution technologique. Les élèves ne doivent pas seulement apprendre : ils doivent aussi apprendre à se former», fait-il valoir.

Une éducation de qualité, inclusive et équitable est essentielle pour préparer les jeunes à être des citoyens et des apprenants actifs et engagés tout au long de leur vie.

La Journée internationale de la jeunesse met en lumière les nouvelles façons dont les jeunes, les organisations dirigées par des jeunes, les gouvernements et d’autres partenaires transforment l’éducation pour atteindre l’Objectif 4 des Objectifs de développement durable (ODD).

Crise mondiale de l'apprentissage persiste 

Le Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies (DESA) rappelle que des progrès remarquables ont été réalisés pour assurer une éducation de qualité pour tous. En 2010, 63% des enfants en âge d’être scolarisés, suivaient une éducation préscolaire ou primaire. En 2016, cette proportion avait atteint 70%, ce qui signifie que des millions d'enfants supplémentaires vont désormais à l'école.

Mais, prévient le DESA, derrière ces développements positifs se cache une crise mondiale de l’apprentissage. Selon le dernier rapport sur les ODD, 617 millions d'enfants et d'adolescents – soit six sur dix - n'atteignent pas les niveaux minimum de compétence en lecture et en mathématiques.

Aussi, pour remédier à cette situation, l'accès à l'éducation doit être élargi pour inclure les jeunes en situation de vulnérabilité, qu'elle soit causée par des conflits, la pauvreté, un handicap ou d'autres facteurs. L'éducation doit poursuivre l'équité tout en respectant la diversité culturelle et l'égalité des sexes.

Pour le DESA, l’éducation doit servir atteindre un objectif plus large, à savoir stimuler la curiosité intellectuelle et susciter un engagement critique face aux défis du développement durable. Plus le monde réagira vite face à ces défis, meilleur sera notre avenir commun, car l’impact de l’éducation durera toute la vie des jeunes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Jayathma Wickramanayake : « Les jeunes sont des partenaires pour la paix »

L’envoyée de l’ONU pour la jeunesse a appelé mercredi les Etats membres à considérer les jeunes comme des partenaires pour la paix et pas seulement comme de bénéficiaires.