Un investissement massif dans les PME est nécessaire pour une croissance inclusive (ITC)

26 juin 2019

Investir massivement dans les petites et moyennes entreprises (PME) pourrait aider à produire une croissance inclusive et à réaliser les Objectifs de développement durable (ODD), ainsi qu'à générer des profits pour les investisseurs, selon le Centre du commerce international (ITC).

Des investissements privés annuels à hauteur d'un trillion de dollars dans les petites entreprises des pays en développement pourraient jouer un rôle majeur dans la réalisation des ODD. C'est ce qu’indique l'édition 2019 de la Perspective de la compétitivité des PME : Financements solides pour petites entreprises – Financer les Objectifs de développement durable, publié par l'ITC.

« Investir dans les petites et moyennes entreprises aujourd’hui, cela veut dire nous rapprocher des Objectifs de développement durable surtout parce que les PME nous aident à atteindre 60% des ODD », explique Arancha González, Directrice exécutive du Centre du commerce international. En effet, l'impact le plus important de ces investissements serait une croissance durable et la création d'emplois (Objectif 8), ainsi que l'industrialisation durable et l'innovation (Objectif 9).

Actuellement, seule une fraction des 80 trillions de dollars gérés par les gestionnaires d'actifs internationaux est investie dans les PME des pays en développement. Parallèlement, les capitaux détenus par les fonds internationaux représentent un potentiel considérable mais surtout inexploité en n'étant pas dirigés vers ces opportunités d'investissement profitables.

« Pour l'instant le secteur qui attire le plus les investisseurs c'est les infrastructures, tout ce qui est l'eau, l'énergie, les routes, les barrages, et cela est important parce que cela permet de structurer les économies », explique la cheffe de l'ITC, qui invite les investisseurs à investir dans les PME qui constituent 99% des économies.

« Il existe de très nombreuses possibilités d'intensifier le flux des investissements privés vers les PME des pays en développement, y compris les plus pauvres », déclare Arancha González. « Mobiliser ces financements peut nous permettre de réaliser les objectifs établis par les membres des Nations Unies dans le Programme de développement durable à l'horizon 2030 ».

ONU Femmes / Joe Saad
Une femme entrepreneur au Liban

Les investisseurs ont peur d'investir dans les petites et moyennes entreprises

Selon l'édition 2019 du rapport de l'ITC, les principaux facteurs qui retiennent les investisseurs de diriger davantage de financements vers des opportunités d'investissement pourtant profitables dans les pays en développement sont, entre autres, le manque de projets d'investissement évolutifs, le manque de transparence des processus d'investissement, la perception  des risques de l'investissement dans les PME, et le manque de connaissances sur les capacités des entreprises.

« Ce que nous sommes en train de faire à l'ITC,  c'est de cartographier tous ces secteurs des petites et moyennes entreprises par pays, donnant aux investisseurs non seulement une vision macro-économique d'un pays mais aussi des micro entreprises, des micro-écosystèmes d'entreprises qui existent à l'intérieur d'un pays, afin de réduire le manque de confiance qui existe aujourd'hui », explique Arancha González.

Le rapport, qui est publié à la veille de la Journée des micro, petites et moyennes entreprises, propose un programme pour dépasser ces goulets d'étranglement et relier les investisseurs riches de liquidités et les PME prêtes à l'investissement. Il identifie les investisseurs potentiels dans les PME, les défis qu'ils doivent surmonter lors du financement des petites entreprises, et les moyens de relever ces défis en leur apportant les réponses politiques appropriées. 

Le Centre du Commerce international est l’agence conjointe de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) et des Nations Unies. L'ITC aide les petites et moyennes entreprises dans les pays en développement et les économies de transition à devenir plus compétitives sur les marchés mondiaux.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Au Cambodge, l’ONU lance un projet visant à favoriser l’entrepreneuriat féminin

La Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique (CESAP), en partenariat avec les gouvernements canadien et cambodgien, a lancé lundi, à Phnom Penh, un projet d’appui au développement de l’entrepreneuriat féminin au Cambodge.