Guterres demande à l’Alliance des civilisations d’élaborer un plan de protection des sites religieux

22 mars 2019

Une semaine après l'attaque terroriste meurtrière contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande, le chef de l’ONU a demandé à l’Alliance des civilisations des Nations Unies (UNAOC) d'élaborer un plan d'action pour que tout le système onusien s'engage pleinement en faveur de la protection des sites religieux.

« Nous devons agir contre l'extrémisme sous toutes ses formes, qu'il vise les mosquées, les synagogues, les églises ou n'importe où ailleurs », a déclaré vendredi le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, lors d’un point de presse au Centre culturel islamique de New York où il a affiché sa solidarité avec la communauté musulmane.

Cinquante personnes ont été tuées vendredi dernier lors d’une attaque contre deux mosquées de Christchurch, la troisième plus grande ville de Nouvelle-Zélande.

« L'attaque a été tout à fait épouvantable - et pourtant, comme beaucoup l'ont fait remarquer, peut-être pas tout à fait surprenante. Partout dans le monde, la haine contre les musulmans, l'antisémitisme, les discours de haine et l’intolérance ne cessent d'augmenter », a déploré António Guterres, rappelant avoir mis en garde à plusieurs reprises contre ces dangers.  

« Les discours de haine se répandent comme une traînée de poudre. Les médias sociaux sont exploités comme une plate-forme pour le sectarisme, et le discours public est devenu vulgaire », a dit le Secrétaire général. « De nombreux mouvements politiques admettent ouvertement leur affiliation néonazie, ou se contentent de synchroniser leurs paroles et de couper-coller les symboles et les images ».

Réaffirmer le caractère sacré de tous les lieux de culte

Depuis le Centre culturel islamique de New York, le chef de l’ONU a lancé un appel mondial pour « réaffirmer le caractère sacré de tous les lieux de culte et la sécurité de tous les fidèles qui visitent ces lieux » dans un esprit de compassion et de tolérance. 

« Partout, il faut permettre aux gens d'observer et de pratiquer leur foi dans la paix. C'est pourquoi je demande aujourd'hui au Haut Représentant de l'Alliance des civilisations des Nations Unies, Miguel Moratinos, d'élaborer un plan d'action pour que toute l'ONU s'engage pleinement en faveur de la protection des sites religieux », a déclaré António Guterres.

Le Secrétaire général a demandé à l’UNAOC de prendre contact avec les gouvernements, les organisations confessionnelles et les chefs religieux, et d'étudier les mesures à prendre pour empêcher les attaques contre les sites religieux et garantir leur caractère sacré.

« La raison en est claire : les mosquées et tous les lieux de prière et de contemplation doivent être des refuges sûrs et non des lieux de terreur », a dit António Guterres. « Les fidèles doivent se sentir en sécurité pour pratiquer leur religion ». 

Pour le chef de l’ONU, le monde doit s’unir contre la haine antimusulmane et toutes les formes de sectarisme. « C'est pourquoi je suis ici aujourd'hui, le cœur lourd et plein, pour dire à cette communauté et à toutes les autres qui se sentent ciblées : ‘Vous n'êtes pas seul. Le monde est avec vous. L'ONU est avec vous, et je suis avec vous’ ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Miguel Ángel Moratinos pense que l’Alliance des civilisations peut contribuer à apaiser les tensions

Dans un monde troublé et marqué par des tensions culturelles et religieuses, l’Alliance des civilisations, née d’une initiative des gouvernements espagnol et turc il y a 15 ans, est plus nécessaire que jamais pour réduire les tensions dans le monde et encourager plus de respect et de compréhension mutuelle, déclare le nouveau Haut-Représentant pour cette entité des Nations Unies, Miguel Ángel Moratinos.