Consolidation de la paix : le Conseil de sécurité en visite en Côte d’Ivoire et en Guinée Bissau

16 février 2019

Une délégation du Conseil de sécurité de l’ONU a effectué du 14 au 16 février une visite en Côte d’Ivoire et en Guinée Bissau pour faire le point sur la consolidation de la paix dans ces deux pays d’Afrique de l’Ouest.

En Côte d’Ivoire, la délégation a rencontré le Ministre des affaires étrangères, Marcel Amon Tanoh, et le Vice-Président, Daniel Kablan Duncan. Elle a également participé à une table ronde sur la transition du maintien de la paix vers la consolidation de la paix avec les Coordonnateurs résidents des Nations Unies en Côte d’Ivoire et au Libéria.

La Côte d’Ivoire est membre non-permanent du Conseil de sécurité de l’ONU depuis le début de l’année 2018. L’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) a fermé en juin 2017, après 13 ans de déploiement dans ce pays qui a été plongé dans une instabilité politique et militaire de 1999 à 2011. La fin du mandat de l’ONUCI a été salué comme un succès du maintien de la paix de l’ONU.

Lors d’une conférence de presse vendredi, le Représentant de la Côte d’Ivoire auprès des Nations Unies et membre de la délégation du Conseil, Léon Kacou Adom, a estimé que la visite avait offert l’opportunité d’échanger les expériences et les bonnes pratiques entre les représentants des Etats membres, les autorités ivoiriennes et les experts des équipes pays des Nations Unies en Côte d’Ivoire et au Libéria sur les transitions du maintien à la consolidation de la paix.

« A l’heure où les opérations de maintien de la paix des Nations Unies sont à la croisée des chemins et dans un contexte marqué par la réforme lancée par M. le Secrétaire général António Guterres, il est tout indiqué que le Conseil de sécurité qui est en charge du maintien de la paix et de la sécurité internationale mette en lumière les expériences réussies en la matière, en l’occurrence en Côte d’Ivoire et au Libéria », a-t-il dit.

Photo: Wikimedia
Le bâtiment de l'Assemblée nationale en Guinée Bissau.

Elections législatives le 10 mars en Guinée Bissau

La délégation s’est envolée vendredi après-midi pour la Guinée Bissau, la deuxième étape de sa visite en Afrique de l’Ouest. L’objectif de cette visite était le suivi et l’évaluation du processus de sortie de crise dans ce pays.

Des élections législatives sont prévues le 10 mars 2019 en Guinée Bissau. Elles doivent être suivies par une élection présidentielle dont la date n’a pas été fixée.

Lors de sa visite, la délégation a rencontré le Premier ministre, Aristides Gomes, le Représentant spécial adjoint des Nations Unies, David McLachlan-Karr, ainsi que les représentants d’organisations partenaires impliquées dans le processus de consolidation de la paix en Guinée Bissau, a indiqué le Département des affaires politiques et de la consolidation de la paix des Nations Unies (DPPA) sur son compte Twitter

La délégation a également rencontré le Président de l’Assemblée nationale, les dirigeants de partis politiques, le Président de la Commission nationale électorale, le Président de la Cour suprême et des représentants de la société civile. Elle a aussi rencontré le Président José Mario Vaz.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Afrique de l’Ouest : l’envoyé de l’ONU se félicite de la consolidation de la démocratie dans la région

L’envoyé de l’ONU pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mohamed Ibn Chambas, s’est félicité jeudi des progrès réalisés par les pays de la région pour consolider la démocratie, malgré une insécurité croissante.